Il s'accuse d'un meurtre pour passer l'hiver au chaud en prison

Dominique Dufresne
Décembre 4, 2017

Il explique qu'il a entendu une détonation dans le quartier du Vivier à Cugnaux et qu'il a vu quelqu'un tirer sur un groupe de jeunes gens dont l'un a été blessé.

Une fois sur place, les policiers n'aperçoivent pas l'ombre d'un cadavre, mais plutôt leur interlocuteur, qui s'accuse d'un meurtre sans même donner plus de détails. "J'ai tué quelqu'un", dit-il en refusant de dire où se trouvent le corps et l'arme.

Mort de l'ex-président Ali Abdallah Saleh — Yémen
Selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), les heurts ont fait au moins 125 morts et 238 blessés depuis mercredi. Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook .

Les gendarmes de Toulouse-Mirail ont eu beau chercher: impossible de trouver la victime.

Arrivés sur place, les gendarmes ont fait la connaissance d'un homme âgé de 35 ans. Placé en garde à vue, il a dû répondre aux questions des militaires avant de finalement avouer que toute son histoire était un mensonge. En attendant, l'homme connu pour être psychologiquement instable sera obligé de se soigner. Le quartier a été fouillé minutieusement et les hôpitaux contactés.

ONPC : Yann Moix tacle Nabilla, elle lui répond violemment sur Twitter
C'est quoi le XXIe siècle? "Prenez une fille comme Nabilla, vous lui dites que sa mère est mort, elle est très très triste". La jolie brune a posté deux tweets. "Dis à ton chien frustré qu'il parle pas des mamans comme ça car ça blesse des gens .

Selon La Dépêche, "il a été présenté au parquet et laissé libre sous contrôle judiciaire avec obligation de soins".

Boateng a peur de se faire détruire par le PSG
En deuxième période, nous étions mieux organisés, nous avons beaucoup mieux joué et nous avons aussi eu plus d'occasions. Mais l'international allemand se satisferait d'une simple victoire.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL