" "Facebook lance un " Messenger " pour enfants

Felicite Anouilh
Декабря 4, 2017

Disponible pour l'instant seulement qu'aux États-Unis, l'application mobile Messenger Kids pour téléphones intelligents et tablettes offre une solution sûre et amusante pour les parents et les enfants souvent équipés d'un téléphone intelligent ou d'une tablette pour jouer, selon le communiqué de Facebook.

Avec une audience qui dépasse désormais le milliard d'adeptes dans le monde, on pourrait croire le géant Facebook rassasié. Aujourd'hui, Facebook lance Messenger Kids, une version de Messenger dédiée aux enfants.

Dans cette version, "il n'y a pas de publicités, pas d'achats intégrés", précise Facebook, qui accompagne ce lancement d'un luxe de précautions quant à la sécurité des enfants et à la protection de leur vie privée. D'après le réseau social, il existait une vraie volonté de la part des utilisateurs de disposer d'une application permettant aux plus jeunes de communiquer, et aux parents de bénéficier d'une vraie sécurité.

Читайте также: Mort de l'ex-président Ali Abdallah Saleh — Yémen

Facebook indique avoir travaillé avec une association de parents d'élèves et des experts dans le développement de l'enfant pour mettre en place Messenger Kids. Une phase de test qui a notamment permis à Facebook de peaufiner le système de contrôle parental, pour une utilisation à la fois simple et complète.

Les jeunes sur Messenger Kids peuvent également envoyer des photos, des vidéos ou des messages texte uniquement qu'aux personnes approuvées. Messenger Kids permettra d'échanger des messages et des vidéos avec les membres de la famille et les amis.

Pour l'heure, Messenger Kids a vu le jour sur iOS aux États-Unis, mais FaceBook prévoit de déployer l'application sur Android avant fin décembre et plus tard dans d'autres pays.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article