Manifestation contre les délocalisations devant le plus grand Castorama de France — Antibes

Elisee Touchard
Décembre 2, 2017

La mesure ne passe pas auprès des employés.

Kingfisher, le propriétaire de Castorama, a un urgent besoin de serrer les coûts.

Une collégienne massivement soutenue sur les réseaux sociaux — Harcèlement scolaire
Sur le réseau social, les lettres ont provoqué de vives réactions, plus de 2.000 personnes ont réagi à la publication. En effet, la jeune fille reçoit carrément des lettres de menace .

La Fédération CGT Commerce et Services, les syndicats CGT Castorama et Brico Dépôt appellent les salarié.e.s à se mobiliser massivement pour lutter contre ce terrorisme social, le 1er décembre à partir de 7 heures, au siège de Templemars, ainsi que dans tous les magasins du groupe Kingfisher. Des débrayages ont également été annoncés devant plusieurs magasins à travers le pays.

La nouvelle est arrivée brutalement, il y a trois semaines, par l'intermédiaire de la directrice générale du groupe Kingfisher, Véronique Laury. Il s'agit de postes d'administratifs de la comptabilité, des ressources humaines et de gestion délocalisés à Cracovie en Pologne. Le déménagement est prévu pour la fin de l'année 2018. Selon la CGT, 750 postes sont menacés en France.

La lutte contre le SIDA passe par le dépistage
Il existe également des centres spécialisés pour vous faire dépister , c'est entièrement gratuit. Ces dernières années, l'offre de dépistage du VIH s'est considérablement développée.

Nous vous interpellons sur la fuite du travail en Pologne.
Ils précisent que " les salariés de Castorama attendent de leur gouvernement qu'il mette tout en œuvre pour le maintien de l'emploi sur notre territoire. "D'autant que Kingfisher a largement profité d'exonérations fiscales, financées par l'ensemble des contribuables", écrivent-ils.

Une grande première pour beaucoup de salariés: la grève.

Mnangagwa nomme deux hauts gradés au gouvernement, l'opposition zappée — Zimbabwe
Mugabe, enclenchant les événements qui allaient éventuellement chasser celui qui dirigeait le pays depuis 37 ans. Le général Moyo avait annoncé, le 15 novembre, l'intervention de l'armée et l'assignation à résidence de M.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL