Apple a-t-il employé illégalement des étudiants pour l'assembler — IPhone X

Felicite Anouilh
Novembre 23, 2017

Apple a confirmé les accusations du Financial Times au sujet de plusieurs étudiants chinois qui auraient travaillé plus longtemps que la limite légale lors de la phase de production de l'iPhone X. Ils ont assemblé l'iPhone X en travaillant 11 heures par jour sur une période de 3 mois. Sur les 3000 étudiants-employés, six se sont livrés auprès du Financial Times à propose de leurs conditions de travail. Ils étaient employés par le taïwanais Foxconn, premier sous-traitant mondial des géants de l'électronique.

Rummenigge ne croit plus à la première place
Je ne vais pas vous mentir, quand on les affrontera le 5 décembre, on va tout faire pour au moins gagner. Le souvenir de la claque infligée par le Paris Saint-Germain au Bayern Munich est encore vif.

Le fournisseur d'Apple, Foxconn, a illégalement embauché des étudiants pour faire des heures supplémentaires afin de construire l'iPhone X, selon le Financial Times. "Ils n'auraient cependant pas dû pouvoir faire des heures supplémentaires ".

Plainte d'actionnaires: Altice dénonce une tentative de "déstabilisation médiatique"
Il faut dire que l'action du groupe ne cesse de dégringoler, ayant perdu, début novembre, la moitié de sa valeur à la Bourse d'Amsterdam, alors que la dette du groupe de Patrick Drahi s'élève aujourd'hui à près de 50 milliards d'euros.

Si tu t'es senti exploité durant un de tes stages, ce n'est rien comparé à l'expérience vécue par six lycéennes chinoises, âgées de 17 à 19 ans.

Gravement malade, Potgieter met fin à sa carrière — Rugby à XV
Le joueur devrait rester en France, avec sa famille, pour se faire soigner, avec le soutien de son club. Potgieter précise que cette maladie n'a "rien à voir" avec la pratique du rugby .

Les étudiants suivaient les cours à l'école Zhengzhou Urban Rail Transit et avaient été envoyé dans l'usine locale Hon Hai Precision Industry, mieux connue sous le nom de Foxconn, dans le cadre d'une formation. Une information que la firme a pu apprendre grâce aux nombreux audits qu'il effectue à travers les usines de ses fournisseurs. Apple a notamment déclaré: " il nous a été confirmé que des étudiants travaillaient volontairement, qu'ils étaient payés et profitaient d'avantages. Une nouvelle polémique pour la firme de Cupertino: ce n'est pas la première fois qu'Apple est critiqué sur les conditions de fabrication d'un iPhone. 3 000 étudiants d'une école de Zhengzhou ont donc fait les frais de cette décision, obligés de travailler et d'être hébergés sur place s'ils voulaient obtenir leur diplôme.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL