Uber a dissimulé une cyberattaque survenue fin 2016

Elisee Touchard
Novembre 22, 2017

Il assure qu'il a été informé " récemment " de l'incident. Les hackers ont surtout réussi à obtenir les noms, courriels et numéros de téléphone mobiles de ses clients, a expliqué la société californienne. Cette information est divulguée alors qu'Uber tente de surmonter une série de crises qui a culminé lorsque Travis Kalanick a été fermement prié de quitter ses fonctions. Les noms et numéros de permis de conduire de 600 000 chauffeurs Uber ont en outre été piratés. Concernant les chauffeurs Uber ciblés, leurs noms et numéros de permis de conduire ont été piratés. Cette information n'a cependant pas été confirmée par l'entreprise.

Frédéric Haziza accusé d'agression sexuelle
Convoqué par le rédacteur en chef de l'époque, Frédéric Haziza finit par reconnaître les faits et reçoit un simple avertissement. Plusieurs collègues d'Astrid de Villaines confirment ses dires. "Cela fait trois ans que j'y pense".

Selon les informations de Bloomberg (lien en anglais), Uber aurait payé ces hackers 100 000 dollars afin qu'ils ne révèlent pas l'incident.

Areva révèle un nouveau défaut de contrôle — Nucléaire
Trois de ces 14 crayons sont actuellement en cours d'utilisation dans les réacteurs de Golfech 2, Flamanville 1 et Cattenom 3. Cela pourrait être une nouvelle pierre dans le jardin d'Areva et, par ricochet, d'EDF.

" Au moment de l'incident, nous avons immédiatement pris les mesures pour sécuriser les données et mettre fin à l'accès non autorisé des individus", a insisté Dara Khosrowshahi". Il faut préciser qu'à l'époque de l'incident, Uber était en pleine discussion avec la Federal Trade Commission au sujet de sa gestion des données utilisateurs. "Nous avons également mis en place des mesures de sécurité pour restreindre l'accès et renforcer les contrôles des comptes de notre base de données", a-t-il poursuivi.

Lancement ce matin des travaux d'extension de l'aéroport d'Abidjan — Côte d'Ivoire
Abidjan est l'unique destination de ce "paquebot volant" en Afrique francophone. Ces travaux sont pilotés par le groupe français de BTP Spie Batignolles.

Arrivé en août, le PDG d'Uber a affirmé mardi n'avoir été informé que très récemment de cette attaque.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL