L'utilisation des monnaies virtuelles interdite au Maroc

Dominique Dufresne
Novembre 22, 2017

Alors que le cours du Bitcoin ne cesse de grimper, les pays tentent de se positionner.

Plainte d'actionnaires: Altice dénonce une tentative de "déstabilisation médiatique"
Il faut dire que l'action du groupe ne cesse de dégringoler, ayant perdu, début novembre, la moitié de sa valeur à la Bourse d'Amsterdam, alors que la dette du groupe de Patrick Drahi s'élève aujourd'hui à près de 50 milliards d'euros.

L'Office des Changes tient à informer le grand public que les transactions effectuées via les monnaies virtuelles constituent une infraction à la réglementation des changes, passible à des sanctions et amendes prévues par les textes en vigueur. Pour les deux parties, les crypto-monnaies sont " occultes ". Après que MTDS, société de services numériques spécialisée dans le digital, la sécurité et le cryptage informatique ait annoncé accepter le paiement par Bitcoin au Maroc, l'Office des changes, vient de l'interdire. A savoir: le recours aux monnaies virtuelles comporte d'importants risques pour leurs utilisateurs. Comme d'ailleurs toutes les autres monnaies virtuelles.

Le PSG confirme que l'arthroscopie de Motta a eu lieu
L'international, qui arrêtera sa carrière en juin, est le seul milieu défensif de métier dans l'effectif du Paris SG, qui n'a pas réussi à recruter à ce poste cet été.

Quoi qu'on dise, l'Office des changes, qui est chargé d'édicter les mesures relatives à la réglementation des changes et d'établir les statistiques des échanges extérieurs et de la balance des paiements, a assuré qu'il suivait avec intérêt l'évolution des monnaies virtuelles au Maroc.

Un jeune homme tué par un tir policier — Thonon-les-Bains
Une voiture, en lien avec ces tirs, a été repérée par les policiers et contrôlée par des officiers de la brigade anti-criminalité. L'un des deux occupants aurait alors sorti une arme à feu et le véhicule a foncé sur les policiers qui ont fait feu.

"Ces annonces sont de nature à semer la confusion dans l'esprit du public, en faisant croire que cette monnaie virtuelle est reconnue par les autorités monétaires", souligne le communiqué.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL