Nouvelle audience le 4 décembre à Bruxelles pour Puigdemont — Catalogne

Dominique Dufresne
Novembre 17, 2017

C'est en tout cas ce que réclame le parquet bruxellois.

Le président déchu du gouvernement catalan Carles Puigdemont est arrivé peu avant 14h00 au palais de justice de Bruxelles, où il comparaîtra ce vendredi, avec quatre de ses ex-ministres, devant la chambre du conseil dans le cadre des cinq mandats d'arrêt européens émis par l'Espagne, a annoncé son entourage.

" Le procureur considère, contrairement à ce qui est mentionné dans le mandat d'arrêt européen, que les faits (reprochés) ne sont pas de la corruption ", a-t-il souligné.

Le procès du "tireur de Libé" s'ouvre aux assises — Abdelhakim Dekhar
Connu des services de police, Abdelhakim Dekhar avait déjà été condamné à la fin des années 90 lors d'une affaire retentissante. Sa peine correspondant au temps passé en détention provisoire, il avait été libéré juste après le procès, en octobre 1998 .

Après les plaidoiries de la défense, le juge du tribunal de première instance de Bruxelles doit mettre sa décision en délibéré.

Les avocats qui défendent Carles Puigdemont et ses ministres plaideront devant la Cour le 4 décembre prochain.

" Cette décision a été prise pour garantir que toutes les parties impliquées puissent préparer et clarifier leur position concernant l'exécution des mandats d'arrêt européens ", a expliqué le parquet.

C'est officiel : Justin Bieber et Selena Gomez se sont remis ensemble
Justin Bieber avait fini par calmer les choses en septembre dernier, lorsque son ex a annoncé avoir subi une greffe du foie. Un baiser qui veut tout dire! Voilà, qu'un cliché dévoilé par le site américain TMZ.com la confirmerait.

Quant au chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, il a affirmé qu'il se plierait à la décision de la justice belge. L'Espagne veut juger les cinq dirigeants pour rébellion, sédition après le referendum illégal organisé en Catalogne du 1er octobre.

Ces derniers se sont rendus en Belgique après avoir déclaré l'indépendance de la Catalogne qui a été mise aussitôt sous tutelle par Madrid.

" Je fais confiance au pouvoir judiciaire et, par-dessus tout, je respecte et me conforme à ses décisions (...) Si nous commençons à remettre cela en question, je ne pense pas que nous serons sur la bonne voie ". Cet instrument de coopération judiciaire facilite les extraditions entre États membres de l'UE.

Aulas évoque un départ de Fekir — OL
Invité de l'émission Breaking Foot jeudi soir sur SFR Sport , Jean-Michel Aulas s'est laissé aller à quelques confidences. Il est capitaine d'un Olympique Lyonnais qui a su, après une période difficile, relever la tête.

"Pour ces deux avocats, les poursuites visent à réprimer " un processus politique qui s'est déroulé pacifiquement et dont les intentions n'étaient pas cachées ". Le président destitué a annoncé qu'il était candidat en tant que chef de file d'une liste " transversale ", soutenue par son parti d'origine, le PDeCAT (conservateur).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL