Les médicaments à 'proscrire', selon '60 Millions de consommateurs — Automédication

Olivia Lacan
Novembre 14, 2017

" Ils ont un rapport bénéfice/risque favorable ", indique le magazine dans un hors-série consacré aux médicaments sans ordonnance". Voir notre article sur les médicaments classés dangereux pour la santé.

Sony développe un spin-off de Spider-Man consacré à Morbius
Les sondages sont pour le moment indisponibles sur l'application smartphone d'Hitek. Mais, l'idée est vraiment intéressante.

Au total, 62 médicaments ont été " passés au cribles", sous le contrôle du professeur Jean-Paul Giroud, un pharmacologue renommé, membre de l'Académie de médecine. Dans son enquête sur les 62 médicaments les plus vendus en automédication, près d'un sur deux serait à proscrire. Cela signifie que leur efficacité est faible ou non prouvée, sans entraîner pour autant d'effets indésirables. Le magazine explique qu'il s'agit de comprimés contenant deux à trois principes actifs: un vasoconstricteur (pour déboucher le nez), un antihistaminique (pour arrêter le nez qui coule) et du paracétamol ou de l'ibuprofène (pour les maux de tête). Au fond du fond, on trouve de nombreux médicaments anti-rhume, comme Actifed Rhume, DoliRhume et Nurofen Rhume, qui sont, pour certains, vendus seulement en France. Dans cette " liste noire " figurent Strefen sans sucre, présentant des risques d'hémorragies digestives, ainsi que les fluidifiants bronchiques.

TF1 reste en première position — Audiences
L'épisode inédit de Camping Paris , diffusé par TF1, a pris la tête des audiences avec maestria. Le blockbuster a convaincu 1,3 million de cinéphiles, soit 6,6% de part de marché.

Un cocktail puissant qui exposent à des risques de surdosage, et à des effets secondaires graves comme des vertiges, ou encore des troubles cardiovasculaires. "En somme pour décongestionner un nez bouché, on met un bazooka à la disposition des malades ", selon ce hors-série qui évoque notamment la pseudoéphédrine. "C'est l'hécatombe par rapport à l'étude que nous avions réalisée en 2015, où il y avait 35% de médicaments à privilégier et seulement 50% à proscrire ", écrit la revue. La raison? Depuis le mois de juillet, les sirops ou comprimés à base de dextrométhorphane (une substance efficace pour combattre les toux sèches) ne sont plus accessibles sans ordonnance, suite à quelques débordements de la part d'ados. Sa conclusion est sans appel: la moitié d'entre eux est à proscrire. "Ils devraient être retirés du marché ", insiste-t-il. Le Pr Giroud, quant à lui, a souligné que "si le risque zéro n'existe pas, malheureusement l'efficacité zéro, elle, est indiscutable pour plus de 55% des médicaments d'automédication".

Un militaire nord-coréen blessé en faisant défection au Sud
L'UNC a précisé qu'aucun militaire sud-coréen ou américain n'avait été blessé " poursuit le quotidien gratuit. Il présente plusieurs blessures dont une importante à l'abdomen, selon un médecin sud-coréen.

[Mis à jour le 14 novembre 2017 à 11h54] Et si les laboratoires pharmaceutiques ne donnaient pas toutes les informations utiles sur leurs médicaments stars de l'automédication dans leurs récurrentes campagne de publicité?

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL