Stéphane Bern veut faire payer l'entrée des cathédrales — Patrimoine

Elisa Mosse
Novembre 13, 2017

Celui qui est en charge de la sauvegarde du patrimoine dit vouloir s'inspirer des idées anglaises.

.

Zverev réussit ses débuts — Masters
En images ci-dessous, revivez les meilleurs moments de la rencontre entre les deux hommes. Il sera opposé à Roger Federer.

Stéphane Bern a fait le buzz ce week-end pour les propos qu'il a tenu dans une interview pour le journal Le Parisien. Missionné par Emmanuel Macron pour trouver des mesures de sauvegarde du patrimoine en danger, il a évoqué l'instauration d'une entrée payante des cathédrales, sur le modèle anglais. Il avait précisé avoir reçu "à peu près 2.100 dossiers", venus "de toute la France, de maires qui postulent pour qu'on aide leurs communes à sauver une église, un lavoir, une fontaine, un château" et avait accusé ses détracteurs, qui lui reprochent un manque de légitimité et voient dans sa nomination un choix "bling bling", d'être "sectaires".

Carles Puigdemont et Carme Forcadell saisissent la CEDH — Catalogne
La Cour de Strasbourg doit maintenant les examiner avant de décider si elles les sont ou non recevables. L'un des signataires de cette requête est Carles Puigdemont, le président destitué .

"On est le seul pays où leur accès est gratuit. Une ville comme Paris n'a plus les moyens d'entretenir son patrimoine religieux". "À Londres, l'entrée à l'abbaye de Westminster est fixée à 24 euros", justifiait le présentateur de "Secrets d'histoire", sans donner plus de détails sur les édifices et le public concernés, ni sur les modalités de mise en place de ces nouveaux tarifs.

Les invités de Thierry Ardisson ce samedi 11 novembre — Salut les Terriens !
On ne peut pas, même avec plusieurs décennies d'écart, tuer des millions de juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après.

L'exemple anglais est encore décliné avec le National Heritage. Pour celles de Beauvais, Reims ou encore Strasbourg, les chiffres s'élèvent entre 1 et 4 millions de visiteurs par an. L'argent sert à entretenir et restaurer tous les monuments gérés par l'English Heritage. "En contrepartie, ses membres ont une carte pour visiter tous les monuments et avoir accès une fois par mois à un événement dans un de ces lieux", a-t-il notamment expliqué.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL