Le groupe PSA va ouvrir une coentreprise en Algérie

Elisee Touchard
Novembre 13, 2017

Mieux vaut tard que jamais.

Les premiers véhicules sortiront dès 2018, d'une première usine installée dans la banlieue d'Oran, à 400 km à l'Ouest d'Alger.

Cette nouvelle usine oranaise produira des voitures qui seront quasi exclusivement à destination du marché algérien.

Dubaï Airshow : Emirates commande 40 Boeing 787-10 Dreamliner
Avec 40 Boeing 787-10 pour un montant de 15,1 Md$, prix catalogue, la commande d'Emirates permet aussi au Boeing 787-10 de franchir le cap symbolique des 200 ventes fernes.

Le constructeur automobile français Peugeot signera dimanche un accord avec des entreprises algériennes pour l'installation en Algérie d'une usine de montage de véhicules de la marque au lion, a rapporté samedi la presse locale. Les 51% restants sont répartis entre trois sociétés algériennes, conformément à la loi.

Les échanges commerciaux entre la France et l'Algérie atteignent environ 8 milliards d'euros par an et la France est le premier investisseur en Algérie hors hydrocarbures.

Une étude comparative mériterait d'être approfondie. L'accord a été signé à l'occasion de la quatrième session du comité mixte économique franco-algérien, qui réunissait le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, et leurs homologues algériens, Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères, et Youcef Yousfi, ministre de l'Industrie et des Mines. " L'objectif est d'avoir un site totalement opérationnel en 2019 ", a déclaré à l'" AFP " le directeur de la région Moyen-Orient et Afrique de PSA, sans toutefois préciser quels modèles y seraient affectés.

Un jeune homme tué par au moins cinq balles à Marseille
Le procureur de la République a cependant estimé qu'il était trop tôt pour qualifier l'homicide de "règlement de comptes". Déja connue des services de police pour des délits liés aux stupéfiants, la victime se trouvait sous contrôle judiciaire.

Le groupe français a lancé les travaux d'une usine à Kenitra, au Maroc voisin, où 90.000 véhicules doivent être produits annuellement à partir de 2019, avec un taux d'intégration (c'est à dire de pièces fabriquées sur place) d'au moins 60%.

Le ministre a précisé que Renault, Alstom et Sanofi signeraient des accords prochainement avec l'Algérie. Alors que le secteur est devenu crucial en Algérie depuis la chute des prix du pétrole, qui lui apportait 95 % de ses devises, l'ancien ministre de l'Industrie avait regretté cet été que les constructeurs étrangers se livrent à des " importations déguisées ".

VIDÉO. Échauffourées à Bruxelles après la qualification du Maroc pour le Mondial
Aux alentours de 20h30, le calme était revenu mais les policiers restaient déployés en nombre dans la ville. La police antiémeute a recouru notamment au canon à eau pour contrôler une foule d'environ 300 personnes .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL