Gal Gadot veut écarter un producteur accusé de violences sexuelles

Elisa Mosse
Novembre 13, 2017

Cependant, le film pourrait se faire sans Gal Gadot. Ce producteur avait déjà participé au financement de "Wonder Woman", succès planétaire qui lui a rapporté des millions de dollars. Selon Page Six, l'actrice israélienne refuserait de reprendre son rôle de Wonder Woman si Brett Ratner est attaché au projet. Gal Gadot, à l'affiche de "Justice League" cette semaine, ne voudrait pas que Ratner puisse bénéficier à l'avenir des revenus d'une franchise dont le premier épisode a été célébré pour la place inédite qu'il conférait à une femme dans un univers d'ordinaire dominé par des protagonistes masculins.

Zverev réussit ses débuts — Masters
En images ci-dessous, revivez les meilleurs moments de la rencontre entre les deux hommes. Il sera opposé à Roger Federer.

Les studios Warner quant à eux, ont affirmé que tout lien avec Brett Ratner et RatPac avait d'ores et déjà été coupé. "Aujourd'hui, Gal Gadot dit qu'elle ne signera pas pour la suite, sauf si Warner Bros. met fin à leur collaboration avec Brett et se débarrassent de lui", rapporte un employé de Warner Bros.

Arrêt sur image - Le Portugais Cristiano Ronaldo de nouveau papa !
Déjà père de jumeaux Eva et Mateo (nés d'une mère porteuse) et de Cristiano Jr, la famille de CR7 s'agrandi. Ronaldo avait dévoilé publiquement qu'il était en couple avec Rodriguez l'an dernier.

A voir quel poids aura l'implication de l'interprète de Diana dans la balance, même si on imagine que la Warner tient de toutes façons à se distancer autant que possible d'affaires de ce type, après avoir axé toute la promotion de Wonder Woman sur l'angle féministe de ce premier film de super-héroïne depuis des décennies. "Elle sait que la meilleure façon de frapper les gens comme Brett Ratner, c'est via son portefeuille". Elle sait aussi que Warner Bros. n'a pas d'autre choix que de la suivre sur cette question. C'est en tout cas ce que laisse penser une rumeur venant de Page Six, la branche gossip du New York Post. "Ils ne peuvent pas avoir un film qui vante l'émancipation des femmes financé en partie par un homme accusé d'agressions sexuelles sur des femmes".

Catalogne : la spectaculaire déconfiture des indépendantistes
En Espagne, le délit de rébellion est passible de 15 à 30 ans de prison, et celui de sédition d'un maximum de 15 ans . Au total, 150'000 passagers, dont 10'000 de trains à grande vitesse ont été touchés par des annulations ou retards.

Le 13 octobre, l'actrice avait publié sur son compte Instagram un message de soutien à toutes les femmes qui témoignaient des violences sexuelles après les premières révélations sur le comportement d'Harvey Weinstein.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL