Affaire de chantage : Gain de cause pour le roi Mohammed VI

Dominique Dufresne
Novembre 11, 2017

La Cour de cassation française a rendu, ce vendredi, un arrêt donnant gain de cause au Maroc dans l'affaire d'extorsion de fonds dans laquelle sont impliqués les 2 journalistes français Eric Laurent et Catherine Graciet. Les deux journalistes soupçonnés d'avoir voulu faire chanter le roi du Maroc.

La Cour de cassation, la plus haute juridiction française, a débouté les deux journalistes Catherine Graciet et Eric Laurent, qui l'ont saisie en appel, pour l'invalidation des deux enregistrements présentés comme preuve à charge par la défense de la partie marocaine.

Bientôt Astérix en Chine
Les aventures d'Astérix (Yali) et Obélix (Oubi) sont publiées en Chine par Xinxing (New Star) en mandarin. Selon les infos du Film Français , le projet serait actuellement en préparation.

Les deux journalistes avaient été interpellés le 27 août 2015, en possession de 80.000 euros en liquide, au sortir d'une réunion avec un émissaire du Maroc enregistrée à leur insu par ce dernier.

Les enregistrements établissent de façon "incontestable" le délit de chantage, a souligné alors l'avocat du Maroc.

CM 2018 : le Pérou tenu en échec en Nouvelle-Zélande
Plus grosse occasion: un ballon sauvé sur sa ligne par le gardien néo-zélandais à la suite d'un cafouillage en défense (6e). Privé de leur attaquant vedette Tim Cahill, les hommes en jaune ont pourtant nettement dominé la rencontre.

Une nouvelle réunion avec le journaliste français a été organisée sous le contrôle de la police et du parquet au cours de laquelle les propos d'Eric Laurent ont été enregistrés et des photos ont été prises.

Et pour ne rien arranger aux choses, Eric Laurent et Catherine Graciet, qui se prévalaient d'être de grands connaisseurs du Royaume, avaient signé un document dans lequel ils s'engageaient à arrêter de "nuire systématiquement au Maroc" par leurs écrits, tout en reconnaissant avoir sollicité deux millions d'euros en échange.

Battus, les Italiens sous grosse pression pour le barrage retour — Suède-Italie
Un scénario tout à fait possible après la défaite 1-0 de la Nazionale en Suède en barrage aller de la Coupe du monde 2018. Elle n'a pas réussi à marquer à l'extérieur et devra fournir une copie bien plus conséquente dans trois jours, à San Siro.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL