Accident nucléaire en Russie : des traces radioactives détectées en Corse début octobre

Dominique Dufresne
Novembre 11, 2017

Un nuage radioactif a été détecté au-dessus de l'Europe, et notamment au-dessus de la France, entre le 27 septembre et le 13 octobre, par plusieurs réseaux de surveillance européens et français.

Les résultats de mesures de stations européennes communiqués à l'Institut depuis le 3 octobre 2017 ont confirmé la présence de ruthénium-106 dans l'atmosphère de la majorité des pays européens.

" "Eminem lâche son single " Walk on Water " en featuring avec Beyoncé
Un nouvel indice dans le jeu de piste que le rappeur a lancé début octobre. C'est le premier avant-goût de son prochain album intitulé " REVIVAL ".

La France a "entrepris des démarches diplomatiques", indique-t-on au ministère de la Transition écologique, mais le mystère reste entier: aucun pays n'a déclaré à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) être à l'origine de ce rejet. L'absence de tout autre radionucléide artificiel conduit à écarter l'hypothèse d'un rejet issu d'un réacteur nucléaire. Pour l'heure, la Russie n'a pas signalé d'incident nucléaire particulier au cours de la dernière semaine du mois de septembre, date estimée de l'accident.

"La zone de rejet la plus plausible se situe entre la Volga et l'Oural, sans qu'il ne soit possible, avec les données disponibles, de préciser la localisation exacte du point de rejet", écrit l'IRSN. Il ne peut pas s'agir d'un accident survenu dans la centrale nucléaire de Beloïarsk située tout près de l'endroit où a été repérée la source radioactive, car le ruthénium 106 a été détecté tout seul. À un niveau aussi important, l'institut estime qu'il serait dû à un accident nucléaire. Le ruthénium-106 est un produit de fission issu de l'industrie nucléaire, par ailleurs utilisé pour des traitements médicaux. "Quelques micros millibecquerel ont été constatés en France, surtout dans le sud-est", précise Jean-Marc Peres, directeur adjoint chargé de la santé et de l'environnement au sein de l'IRSN pour France Bleu Provence.

Quand Macron tacle Trump sur son usage de Twitter
Sur un fond noir, l'air solennel et les yeux regardant au loin, le président Français est en couverture du numéro du 9 novembre du prestigieux hebdomadaire américain.

L'IRSN identifie l'origine des émanations. En très faible quantité, elle ne représente pas de danger assure l'IRSN. Les champignons sont en effet un aliment particulièrement à risque.

Christophe Billan abandonne la présidence du mouvement politique de droite — Sens commun
Et d'ajouter: "Jamais, à titre personnel ou comme président de Sens commun, je n'ai tendu la main au Front national, qui constitue à mes yeux une impasse ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL