"Paris Match" publie une photo interdite — Procès d'Abdelkader Merah

Dominique Dufresne
Novembre 9, 2017

Un geste accidentel? C'est ce qu'affirme un homme de 23 ans qui s'est spontanément présenté au commissariat de Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) ce mercredi, d'après une information du Parisien. Un procédé qui est très loin de faire l'unanimité.

Emplois familiaux : petits arrangements entre députés LREM
Mais certains députés LREM auraient trouvé la parade pour faire embaucher quand même leurs proches, révèle Street Press. Maryll Vignal , fille du député de l'Hérault Patrick Vignal, travaille aux côtés de Bertrand Sorre , élu de la Manche.

La loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse interdit pendant un procès l'emploi de tout appareil permettant d'enregistrer, de fixer ou de transmettre la parole ou l'image. Sur le cliché de Paris Match, on voit assez nettement Abdelkader Merah dans le box des accusés, de face, à côté de ses avocats Antoine Vey et Eric Dupond-Moretti, visible de dos pour sa part, vêtus de leur robe noire.

La Volkswagen Polo GTI R5 — Bientôt en ERC
La Polo GTI R5 sera prochainement soumise à une batterie de tests afin de garantir des conditions sur piste idéales. La transmission sera évidemment sur les quatre roues avec une boîte séquentielle à cinq rapports.

L'Association de la presse judiciaire est d'ailleurs montée au créneau sur les réseaux sociaux, allant jusqu'à parler d'irresponsabilité. "Nous n'avons pas pris nous-mêmes ces photos et nous ne les avons pas achetées". Paris Match risque jusqu'à 4.500 euros d'amende et la confiscation des exemplaires imprimés. "Nous nous sommes retrouvés avec ce matériel et nous avons décidé de les publier pour leur portée historique", a-t-il indiqué, précisant que Paris Match avait attendu la fin du procès et le verdict pour le faire. "Nous assumons totalement, c'est un choix délibéré". Toujours par la voix de son directeur adjoint, le magazine estime aussi qu'il fallait montrer le "regard dans le vide de Merah avant l'annonce du verdict".

Un conseiller d'Emmanuel Macron sur le départ
Sa série devrait se situer dans l'Amérique d'aujourd'hui et mettre en scène de nouvelles formes de mobilisation en politique . Que s'apprête à franchir Quentin Lafay, une ancienne plume du président Macron , désormais conseiller à l'Elysée.

"L'APJ déplore, et le mot est faible, la publication par Paris Match de deux photos prises dans la salle de la cour d'assises de Paris au cours du procès de l'affaire Merah", écrit-elle dans un communiqué publié ce jeudi 9, ajoutant: "Si cette publication enfreint la loi (.) elle remet également en cause la confiance que l'APJ construit jour après jour avec les magistrats pour permettre aux chroniqueurs judiciaires et à tous les journalistes de travailler dans les meilleures conditions au sein des juridictions françaises". En 2008, lors du procès de Michel Fourniret, le canard s'était aussi vu retirer son accréditation après avoir publié une photo du tueur en série dans le box des accusés.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL