M6 : L'aventurier Mike Horn annonce arrêter "À l'état sauvage"

Elisa Mosse
Novembre 9, 2017

C'est dans une longue interview pour le magazine Society que le célèbre aventurier a annoncé la mauvaise nouvelle, moins d'un an et demi après le lancement de "A l'état sauvage".

En avril dernier alors qu'il venait de tourner "À l'état sauvage" avec Laure Manaudou, Mike Horn assurait sur RTL vouloir "rentrer vivant" après chaque aventure.

Une fourgonnette s'encastre dans une bouche de métro à Paris
Aussitôt, unpérimètre de sécurité a été établi par la police et des militaires de l'opération Sentinelle. Une vingtaine de pompiers sont mobilisés et les opérations de désincarcération sont toujours en cours.

L'argent n'est pourtant la raison première pour laquelle Mike Horn a décidé de dire stop.

"Je ne me sens pas comme un animateur télé" mais comme "un aventurier": "parfois, M6 m'envoie un extrait et je jette un oeil sur mon téléphone, mais ça s'arrête là", dit-il, ajoutant qu'il fait de la télé "surtout pour payer [ses] expéditions", car "elles coûtent plus cher qu'avant et [qu'il n'a] plus d'argent". Mais Mike Horn assure qu'il reviendra "avec un programme à moi, un format original", qui sera "de la vraie survie, un truc authentique".

WWII fait un carton pour ses trois premiers jours — Call of Duty
Le deuxième concerne l'univers de la PS4 avec les plus importantes ventes digitales. Dans son communiqué de presse Activation annonce que deux records sont tombés.

Et concernant cette décision d'arrêter "A l'état sauvage", Mike Horn est revenu sur son différent avec Bear Grylls, l'aventurier de la version américaine du programme. Pour quand? "M6 aime bien l'idée, je cherche juste un producteur", affirme-t-il. Il était soldat dans les forces spéciales britanniques, mais il n'est jamais parti en guerre. "Indirectement, je travaille donc pour lui...".

" Le masculin l'emporte sur le féminin " : une règle de grammaire obsolète ?
Une pétition qui avait recueilli mercredi en fin de matinée 3.400 signatures 24H après son lancement. Ils dénoncent une règle grammaticale qui n'est "pas linguistique, mais politique ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL