M6 : L'aventurier Mike Horn annonce arrêter "À l'état sauvage"

Elisa Mosse
Novembre 9, 2017

C'est dans une longue interview pour le magazine Society que le célèbre aventurier a annoncé la mauvaise nouvelle, moins d'un an et demi après le lancement de "A l'état sauvage".

En avril dernier alors qu'il venait de tourner "À l'état sauvage" avec Laure Manaudou, Mike Horn assurait sur RTL vouloir "rentrer vivant" après chaque aventure.

La fusion se fera par le haut — Retraites complémentaires
Ainsi le régime Agirc-Arrco devrait ainsi accuser un déficit de deux milliards d'euros dans les années qui viennent. Une autre réunion est envisagée la semaine prochaine, les négociateurs devant s'entendre avant la fin de l'année.

L'argent n'est pourtant la raison première pour laquelle Mike Horn a décidé de dire stop.

"Je ne me sens pas comme un animateur télé" mais comme "un aventurier": "parfois, M6 m'envoie un extrait et je jette un oeil sur mon téléphone, mais ça s'arrête là", dit-il, ajoutant qu'il fait de la télé "surtout pour payer [ses] expéditions", car "elles coûtent plus cher qu'avant et [qu'il n'a] plus d'argent". Mais Mike Horn assure qu'il reviendra "avec un programme à moi, un format original", qui sera "de la vraie survie, un truc authentique".

Yoann Barbereau, condamné en Russie, est rentré en France
Sous le coup d'une notice rouge d'Interpol, il risquait d'être arrêté n'importe où dans le monde au moindre contrôle d'identité. Yoann Barbereau, rappelle son comité de soutien, "a déposé une requête devant la Cour européenne des droits de l'homme".

Et concernant cette décision d'arrêter "A l'état sauvage", Mike Horn est revenu sur son différent avec Bear Grylls, l'aventurier de la version américaine du programme. Pour quand? "M6 aime bien l'idée, je cherche juste un producteur", affirme-t-il. Il était soldat dans les forces spéciales britanniques, mais il n'est jamais parti en guerre. "Indirectement, je travaille donc pour lui...".

2e démission en une semaine au sein du gouvernement May — Royaume-Uni
Elle n'aurait pas expliqué que cette aide impliquerait de financer l'armée israélienne, qui a déjà permis d'évacuer plus de 3100 blessés syriens vers des hôpitaux israéliens.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL