Le meurtrier présumé de l'inconnue du Jura interpellé

Dominique Dufresne
Novembre 9, 2017

L'homme interpellé est suspecté d'avoir été le client de la victime, d'après des sources concordantes. Un homme originaire du Doubs est interpellé mardi 7 novembre.

Valcke aurait reçu une montre en cadeau au Qatar — Soupçons de corruption
Le fait que Valcke ait ensuite loué cette villa, " c'est un concours de circonstances ", assure l'entourage de "NAK ". C'est désormais ce que doit déterminer la justice suisse avant d'aller plus loin dans son instruction.

La victime, probablement tuée à Sullens, près de Lausanne, en pleine nature, se prostituait en Suisse, où elle n'avait pas de domicile officiel, ont précisé le représentant de la police cantonale vaudoise, Jean-Christophe Sauterel, et le procureur du ministère public central du canton de Vaud, Christian Bauffat. Un an après les faits, l'individu est soupçonné d'avoir tué une femme d'une vingtaine d'années, retrouvée dénudée et défigurée le 15 décembre dernier par des bûcherons dans un bois du Jura. De plus, un profil ADN masculin avait pu être relevé sur la victime mais il était inconnu des bases de données européennes. Le corps présentait 26 coups de couteau plus ou moins appuyés au niveau du flanc et des cervicales gauches, dont aucun n'a été mortel. Comme le rappelle Le Progrès, le décès a en fait été causé par de nombreux coups portés au visage de la jeune femme, qui l'ont rendue méconnaissable. Malgré le portrait largement diffusé, la jeune femme n'avait pas pu être identifiée. Pourtant, pendant de longs mois, personne n'est venu s'inquiéter de la disparition de cette dernière.

Antiterrorisme Une vaste opération débouche sur 10 interpellations
Un individu habitant en Suisse auraient notamment échangé avec des contacts en France sur " des projets d'actions violentes ". Et elles ont notamment permis de révéler des échanges assez inquiétants émanant du réseau social crypté Telegram .

Le suspect, dont le casier judiciaire est vierge, sera jugé en France.

Accusé d'agression sexuelle, l'un des acteurs de Prison Break dément
La costumière indique que Robert Knepper l'aurait ensuite poussée contre le mur et lui aurait dit qu'il "allait la baiser". Les mains occupées, elle s'est penchée pour atteindre une étagère sur le mur.

L'Institut de recherches criminel de la gendarmerie nationale (IRCGN) avait effectué une reconstitution faciale pour diffuser son portrait-robot 3D et tenter de l'identifier. A l'époque, une enquête est immédiatement ouverte et confiée à la section de recherche de Besançon et celle de Lons-le-Saunier. Son identité est restée un mystère jusqu'à la réunion avec les enquêteurs suisses. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL