L'armée s'empare de la dernière ville détenue par Daech — Syrie

Dominique Dufresne
Novembre 9, 2017

L'armée syrienne a annoncé jeudi avoir repris le contrôle total de Boukamal, dernière ville qui était encore aux mains du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie.

Soutenues ces dernières semaines par des raids intenses de l'aviation militaire russe, les troupes syriennes ont avancé vers Boukamal à partir du sud et de l'ouest.

Située dans la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, Boukamal est tout près de la frontière irakienne. "La libération de Boukamal revêt une grande importance, car elle représente l'échec du projet du groupe terroriste dans la région".

L'information est confirmée par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui suit la situation dans le pays depuis Londres, grâce à un réseau de collaborateurs syriens.

"Les unités de l'armée et les forces alliées ont franchi les défenses de l'EI et sont entrées dans Boukamal, se livrant à de violents combats dans la ville", a indiqué l'agence.

Agüero réaffirme ses projets — Man City
Interrogé par le média TYC Sports , l'attaquant de Manchester City a fait une précision importante sur son avenir. Le joueur aimerait faire son retour en Argentine, à l'Independiente , dans son club formateur de Buenos Aires.

Selon l'OSDH, des miliciens irakiens et des Gardiens de la révolution iranienne ont aussi participé à cette offensive éclair contre Boukamal.

Depuis les environs du poste-frontière irakien d'al-Qaïm, proche de Boukamal et récemment repris à l'EI, des explosions résonnaient, a constaté un correspondant de l'AFP. Elle a été reprise par le régime qui a lancé en septembre, avec le soutien crucial des alliés russe, iranien et du Hezbollah, une offensive contre l'EI dans la province.

Ces derniers jours, les forces engagées contre l'EI de part et d'autre de la frontière syro-irakienne avaient coordonné leurs actions.

Dans la province de Deir Ezzor, l'EI n'est plus présent que dans quelques villages et petites localités et contrôle au moins un champ pétrolier, selon l'OSDH.

Selon plusieurs sources, ils ont bénéficié de l'aide des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi, des milices chiites qui appuient l'armée irakienne dans leur offensive contre l'EI. Ils sont du côté est du fleuve Euphrate qui divise la province mais ont conquis des zones moindres que l'armée.

Le plan de restructuration d'Opel se dessine
Au total, le nombre de plateformes utilisées par Opel/Vauxhall pour ses voitures particulières passera de 9 à 2 d'ici 2024. La mise en œuvre a déjà commencé et toutes les équipes sont engagées pour l'atteinte des objectifs.

Des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées par les combats -120.00 personnes ces dernières semaines selon l'ONU- nombre d'entre eux vivant dans des conditions difficiles dans des camps dans le désert.

Ailleurs en Syrie, le groupe reste présent dans deux quartiers périphériques de Damas, Yarmouk et Hajar al-Aswad, dans quelques poches de la province centrale de Homs et dans le Sud syrien.

Dans les régions qu'il contrôlait, le groupe jihadiste commettait toutes sortes d'exactions et selon différentes sources, planifiait des attentats en Occident, où il a revendiqué de nombreuses attaques sanglantes. Par ailleurs, la défaite du groupe djihadiste ne marque cependant la fin du conflit en Syrie, dont le président Bachar el-Assad a promis la reconquête de l'ensemble du territoire.

Il a fait plus de 330.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés et provoqué une très grave crise humanitaire.

Le prince héritier accuse l'Iran "d'agression directe" — Arabie
En réponse à ces accusations, l'Iran a jugé " contraires à la réalité " les affirmations du prince héritier d'Arabie saoudite. En outre, "les vols humanitaires à destination et en provenance du Yémen sont suspendus depuis hier", précise le communiqué.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL