La fusion se fera par le haut — Retraites complémentaires

Elisa Mosse
Novembre 9, 2017

Les partenaires sociaux gestionnaires des caisses de retraite complémentaires se réunissent ce mercredi.

Une ex-candidate FN condamnée pour avoir inventé son enlèvement
La jeune femme finira par avouer la vérité: elle a tout inventé. pour retrouver son amant, un homme impliqué en politique localement.

Alors à quoi pourraient ressembler ces nouvelles règles?

2e démission en une semaine au sein du gouvernement May — Royaume-Uni
Elle n'aurait pas expliqué que cette aide impliquerait de financer l'armée israélienne, qui a déjà permis d'évacuer plus de 3100 blessés syriens vers des hôpitaux israéliens.

Cette fusion débouchera-t-elle alors sur une baisse des pensions comme l'on relayé certains médias? "La CGT affirme que cela pourrait même aller jusqu'à la réduction des montants des pensions, ce que tous les autres partenaires sociaux contestent catégoriquement".

Pas d'accord sur le renouvellement de la licence du glyphosate
La dangerosité du glyphosate - composant principal de l'herbicide Roundup de la multinationale Monsanto - est au cœur d'une controverse.

Cette interprétation a été. " Il n'est pas souhaitable, ni économiquement ni socialement, de baisser les pensions ", a ainsi assuré Claude Tendil, représentant du Medef. Rappelons que la fusion a été actée dans le cadre de l'accord signé le 30 octobre 2015. En effet, selon Le Parisien, qui a eu accès à des documents des organismes de gestion des retraites, le niveau global des pensions risque de baisser de 9% en quinze ans à cause d'un nouveau système de calcul. Ainsi le régime Agirc-Arrco devrait ainsi accuser un déficit de deux milliards d'euros dans les années qui viennent. Il réfute toute idée de pilotage automatique du régime. Par exemple, l'âge auquel un veuf ou une veuve peut prétendre à une pension de réversion est de 55 ans à l'Arrco, de 60 ans à l'Agirc. Le Medef aurait accepté mercredi matin de l'établir à 55, s'est réjouie Pascale Coton, de la CFTC. La pension de réversion complémentaire continuera à être versée sans condition de revenu. "Plus question d'augmenter les cotisations des employeurs et des salariés, donc d'apporter des ressources financières supplémentaires dans les caisses du régime" observe le quoitiden."Conséquence, la principale variable d'ajustement sera le niveau des pensions des futurs comme des actuels retraités". "De l'ordre de 2 à 3€ pour les salariés non cadres, dont le revenu dépasse le plafond", prévient Philippe Pihet, négociateur pour Force ouvrière. Une autre réunion est envisagée la semaine prochaine, les négociateurs devant s'entendre avant la fin de l'année.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL