2e démission en une semaine au sein du gouvernement May — Royaume-Uni

Dominique Dufresne
Novembre 9, 2017

Ces rencontres, qui empiètent sur un domaine ne relevant pas de sa compétence ministérielle, constitue une infraction au protocole diplomatique d'autant que la Première ministre britannique Theresa May n'en avait pas été informée.

C'est l'hécatombe au sein du cabinet de Theresa May.

Dans une nouvelle controverse touchant le gouvernement britannique déjà affaibli, la ministre du Développement international a dû remettre sa démission, mercredi, en raison de rencontres secrètes avec des politiciens israéliens, dont le premier ministre Benyamin Nétanyahou.

Un blessé grave dans une collision avec un poids-lourd — Raids
La départementale est restée fermée dans les deux sens une partie de la matinée. Un automobiliste a percuté un camion toupie à béton , sur la RD 971.

Piri Patel devient la deuxième ministre à quitter son poste en une semaine au sein de ce gouvernement qui doit gérer des crises sur plusieurs fronts, dont un déchirement au sujet du Brexit et des allégations d'inconduites sexuelles impliquant des politiciens.

Le départ forcé de Priti Patel, secrétaire d'Etat au développement international, mercredi 8 novembre, fait mauvais genre, après celui, sept jours plus tôt, du ministre de la défense Michael Fallon, mis en cause pour ses mains baladeuses et ses mots déplacés à l'égard de femmes.

" Le Royaume-Uni et Israël sont des alliés proches et il est juste que nous travaillions étroitement ensemble".

Emplois familiaux : petits arrangements entre députés LREM
Mais certains députés LREM auraient trouvé la parade pour faire embaucher quand même leurs proches, révèle Street Press. Maryll Vignal , fille du député de l'Hérault Patrick Vignal, travaille aux côtés de Bertrand Sorre , élu de la Manche.

Pendant ses vacances passées en Israël en août, Priti Patel avait eu pas moins de douze entretiens avec des officiels israéliens et des personnalités sous les auspices de l'association des Amis d'Israël du Parti conservateur.

Elle avait dit à la première ministre avoir évoqué la possibilité de financer l'assistance humanitaire apportée à des blessés syriens dans le Golan, dont Londres ne reconnaît pas l'occupation partielle par Israël, selon Downing Street.

Elle n'aurait pas expliqué que cette aide impliquerait de financer l'armée israélienne, qui a déjà permis d'évacuer plus de 3100 blessés syriens vers des hôpitaux israéliens.

Les vrais chiffres de Pôle emploi — Contrôle des chômeurs
Seulement 14 avaient fait l'objet de radiations avec suspension des droits pendant 15 jours. Les chiffres devraient mettre fin à bien des débats.

Deux ministres démissionnaires en une semaine, un chef du Foreign office gravement compromis par une gaffe de débutant, d'autres membres du gouvernement visés par des accusations de harcèlement sexuel.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL