La cigarette électronique aide-t-elle vraiment à arrêter de fumer ?

Olivia Lacan
Novembre 7, 2017

L'étude réalisée après une enquête auprès d'un échantillon d'un peu plus de 2000 personnes, (fumeurs exclusifs et vapo-fumeurs) interrogées à deux reprises à 6 mois d'intervalle, souligne que s'agissant de l'arrêt total du tabac, il n'y a pas de différence significative à six mois entre ces fumeurs exclusifs et ces vapo-fumeurs. Une équipe a Française a conduit une étude pour évaluer si l'utilisation régulière de la cigarette électronique par des fumeurs est associée à l'arrêt du tabac.

Pascal Praud disjoncte en direct avec le mélange Evra et racisme — OM
Pascal Praud a tenté de calmer le jeu à plusieurs reprises en expliquant qu'il avait justement toujours soutenu les actions de Rost contre le racisme.

En ce début de Moi (s) dans tabac, l'étude publiée mardi par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) ne parviendra pas à accorder les pro et les anti-cigarette électronique.

Sia s'affiche nue sur Internet, mais pour une excellente raison
Nombreux sont ceux en effet à avoir salué le courage et le beau pied-de-nez de la chanteuse à son " voleur d'image ". Comment? En publiant elle-même une photo de son corps dénudé sur son compte Instagram.

Les 3 indicateurs mesurés à 6 mois dans cette étude étaient: la réduction d'au moins 50 % du nombre de cigarettes fumées par jour, les tentatives d'arrêt d'au moins 7 jours, et l'arrêt du tabac d'au moins 7 jours au moment du suivi à 6 mois. Dans le détail, 25,9% des vapo-fumeurs, contre 11,2% des consommateurs de tabac, réussissent à réduire de moitié leur consommation de cigarettes par jour en six mois. Par ailleurs, mes fumeurs fortement dépendants avaient moins souvent diminué leur consommation (4,7 %) que les autres fumeurs (17,2 %). Pour lui, la comparaison aurait dû s'établir entre fumeurs exclusifs de tabac et fumeurs qui commencent le vapotage.

7 personnes interpellées dans une opération antiterroriste — France
Sept personnes, âgées de 18 à 65 ans , ont été interpellées et des perquisitions sont en cours , précise le quotidien. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers.

Or, plutôt que d'essayer d'arrêter définitivement la cigarette, les vapo-fumeurs se satisfont plutôt de la baisse de leur consommation de tabac, "une réussite suffisante" à leurs yeux. Ils avaient également fait plus souvent une tentative d'arrêt d'au moins 7 jours (22,8 % contre 10,9 %). 12,5% des vapo-fumeurs, contre 9,5% des fumeurs exclusifs de tabac ont cessé de fumer sept jours. Au cours de l'expérimentation, les fumeurs utilisant également la e-cigarette ont ainsi été plus nombreux à tenter d'arrêter de fumer. "Les études expérimentales et observationnelles rigoureuses étant rares, il est important que la recherche s'intensifie dans ce domaine", considère le BEH.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL