Un médecin du CHU de Grenoble retrouvé mort dans son bureau

Olivia Lacan
Novembre 3, 2017

Un neurochirurgien de 36 ans s'est suicidé dans le centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble (Isère), après avoir laissé une lettre invoquant des motifs personnels, a-t-on appris jeudi. Selon France Bleu qui révèle l'affaire, elle contenait du curare et de l'insuline.

L'établissement a mis en place une Cellule d'urgence médico-psychologique pour aider le personnel hospitalier sous le choc après l'annonce de ce décès brutal.

Pourquoi les femmes travailleront bénévolement aujourd'hui à 11h44
Le 3 novembre nous rappelle qu'à partir d'aujourd'hui, les Françaises vont travailler gratuitement jusqu'à la fin de l'année 2017. À partir de maintenant, 11h44 et 9 secondes, le 3 novembre, les femmes travaillent "bénévolement " jusqu'à la fin de l'année.

Le corps de ce chirurgien spécialiste en neurochirurgie pédiatrique, qui avait travaillé à Necker-Enfants malades avant de revenir à Grenoble, a été découvert vers 7H00 du matin, ce jeudi 2 novembre. L'homme de 36 ans a été retrouvé gisant dans le bureau des infirmiers des blocs opératoires du service de neurochirurgie.

Le suicide est donc la piste privilégiée par la police de Grenoble. Une seringue a été retrouvée près de son corps.

Whatsapp en panne ce vendredi: Le problème semble résolu (TWEETS)
Outre l'impossibilité d'envoyer ou de recevoir des messages, des cas d'échec total d'accès au service ont même été rapportés. La messagerie WhatsApp traverse actuellement une grosse panne , selon de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux.

Ce père de trois enfants se serait donné la mort dans la nuit de mercredi.

Dans un communiqué, l'hôpital a déploré les "circonstances tragiques" de la mort de ce "grand professionnel (.) très apprécié par l'ensemble des équipes et reconnu par les étudiants comme un excellent enseignant". Le comité hygiène et sécurité du CHU doit se réunir vendredi matin.

Girondins, ASSE : Sagnol à nouveau renvoyé ?
Mais nous le savons en tant qu'anciens professionnels: "c'est le boulot". Jupp Heynckes voulait des hommes de confiance autour de lui .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL