Rohff condamné à cinq ans de prison ferme — Booba

Elisa Mosse
Octobre 27, 2017

Cinq ans de prison: c'est la peine infligé au rappeur Rohff vendredi à Paris. Le tribunal a prononcé une peine de 5 ans de prison, pour avoir attaqué les vendeurs d'une boutique parisienne, détenue par son "rival" Booba, en avril 2014.

Le tribunal a dénoncé une "action collective préméditée d'une grande violence, sans autre mobile établi qu'une démonstration de force" dans le cadre d'une "rivalité" entre rappeurs.

LA Noire se montre dans un trailer en 4K Ultra HD
Il sera remasterisé en 4K UHD sur PlayStation 4 Pro et Xbox One X , tournera en VR sur HTC Vive et sera portable sur la Switch . Noire jouira de meilleurs effets de lumière et de météo ainsi que de nouveaux angles de caméra jugés plus cinématographiques.

Pour rappel en 2014, Rohff s'était rendu dans le quartier des Halles à Paris, et avait rendu visite à la boutique de Booba, son éternel rival. La scène avait été enregistrée par le dispositif de vidésurveillance du magasin, les images ont été diffusées à l'audience. En compagnie de plusieurs autres hommes, le rappeur avait violemment agressé l'un des employés de la boutique avant de l'abandonner dans un état critique et de s'en prendre à une autre employée en l'assommant avec une caisse enregistreuse.

Pour sa défense, le rappeur avoue avoir "cédé à la colère", en raison de son différend personnel avec Booba.

Le Barça va se lancer sur Antoine Griezmann (Atlético de Madrid)
Selon le journal catalan, Ernesto Valverde serait un grand fan du joueur qu'il considérerait comme " Luis Suarez compatible". Ainsi, au 1er juillet prochain, 100 M€ suffiraient à faire sauter cette clause.

Le rappeur avait soutenu qu'il avait pénétré sur un coup de tête dans la boutique de son ennemi juré, suivi par de jeunes fans qui l'avaient reconnu dans la rue.

Rohff, qui a déjà passé deux mois en prison et plusieurs mois sous bracelet électronique dans cette affaire, n'a toutefois pas été écroué immédiatement à l'issue de l'audience.

La TWC accusée par une actrice de complicité d'agressions sexuelles — Affaire Weinstein
Elle rapporte des faits similaires à ceux des nombreuses actrices et mannequins qui ont témoigné publiquement ces derniers jours.

Il avait assuré avoir ensuite "vu rouge" en entendant le surnom du jeune vendeur, "Papy", le même que celui d'un fan de Booba qui le "provoquait" sur Twitter. Le vendeur avait démenti s'être présenté et avoir alpagué l'artiste sur internet. "En revisionnant les vidéos, j'ai eu mal pour lui", a fait savoir Rohff, interrogé à la barre.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL