Laurent Wauquiez s'en prend aux chômeurs qui "profitent de la vie"

Elisa Mosse
Octobre 26, 2017

Laurent Wauquiez envoie des signaux.

Laurent Wauquiez, candidat à la présidence du parti les Républicains (LR), le 30 septembre 2017 à Souvigny-en-Sologne (Loir-et-Cher). "Je n'ai rien contre le village global mais je préfère notre pays". "La droite doit se renouveler et je suis déterminé à ce que la nouvelle génération occupe toute sa place", a affirmé Laurent Wauquiez, qui a également nommé deux porte-parole, Virginie Duby-Muller, députée de Haute-Savoie, une de ses proches, et le sarkozyste Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône.

Des djihadistes français ont perçu des allocations alors qu'ils étaient en Syrie
Daech, en grande difficulté financière , subvient à ses tristes besoins grâce à ses combattants... ou à de l'argent public. De l'autre côté du fil, les enquêteurs auraient identifié 210 collecteurs turcs et libanais permettant de financer Daesh .

Un classique pour se lancer et relancer la droite.

Mais à Mandelieu, le candidat a aussi voulu délivrer un discours qui n'était "pas comme les autres". "Je viens d'une famille d'entrepreneurs du Nord ruinés par la crise du textile", a-t-il souligné. "S'ils créent leur parti, ça veut dire qu'ils n'ont pas trouvé d'hébergement ailleurs". "On a érigé toute une série de sujets en tabous dont on ne peut plus débattre sans être immédiatement qualifié de sulfureux: la nation, l'immigration massive, l'identité, la transmission des valeurs, l'islamisme", a soutenu sur scène Laurent Wauquiez. "Ce n'est pas à la France de s'adapter aux étrangers, c'est aux étrangers de s'adapter à la France", a-t-il encore estimé, répétant à plusieurs reprises: "Nous sommes la France".

Présidence LR: la candidature de Daniel Fasquelle invalidée
Il s'en est pris aux "censeurs du débat" et à "la bien-pensance de la gauche". Un classique pour se lancer et relancer la droite.

"Puisque la Région refuse toute discussion et impose à la hussarde une transformation substantielle de la politique de formation professionnelle sans possibilité de discussion publique et transparente, nous déportons le débat au Tribunal administratif", expliquent les élus de gauche, qui s'inquiètent sur "l'avenir de la politique de formation".

Un slogan assez inattendu dans un meeting de la droite "républicaine". "J'ai vu tout ce que certains veulent taire, tout ce qui nous fait enrager en silence", a-t-il poursuivi en donnant pour exemple "celui qui travaille dur pour nourrir sa famille, payer sa maison et son essence et (qui) est parfois moins payé que celui qui vit des allocations de l'assistanat".

Falcao absent à Bordeaux — Monaco
Le Colombien, qui ne s'est pas entraîné jeudi matin, doit déclarer forfait pour le déplacement en Gironde. A l'occasion de la 11e journée de Ligue 1, le club de la Principauté se rend à Bordeaux samedi (17h).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL