Macron en Guyane : la note de l'Élysée qui fait polémique

Elisa Mosse
Octobre 20, 2017

Plusieurs personnalités guyanaises se sont émues mercredi soir d'une note de conseils sanitaires de l'Elysée adressée le 12 octobre aux personnes devant accompagner Emmanuel Macron en Guyane du 26 au 28 octobre.

Dans la note, publiée mercredi 18 octobre par le quotidien France-Guyane, il est d'abord rappelé que "la Guyane est actuellement touchée par l'épidémie de virus Zika" et il est donc recommandé "d'éviter de consommer de l'eau du robinet, glaçons, légumes crus, poissons, oeufs dont vous ne connaissez pas la provenance et des viandes insuffisamment cuites", ou encore "d'éviter tout contact avec les animaux".

Le PSG affrontera l'OM sans ses supporters — Officiel
L'ancien entraîneur sévillan a également juré se méfier de cette formation olympienne "complète, qui compte des grands joueurs et beaucoup de joueurs offensifs". "Quand tu regardes le football européen en Espagne, tu sais qu'OM-PSG est un grand match".

" L'enfer vert, le bagne, et maintenant les maladies: toute son histoire, la Guyane a été marquée par la stigmatisation " s'indigne le sénateur apparenté (LREM) guyanais Antoine Karam. L'Élysée répond qu'il s'agit d'une "erreur" et que la note concernait le virus Zika, mais. "Plus grave, quelle image est-il ainsi renvoyée aux Guyanais eux-mêmes face à ce qui constitue leur quotidien?" Il a été rejoint dans son mécontentement par le député de Guyane Gabriel Serville (groupe Gauche démocrate et républicaine). "Il y a une crise sanitaire en Guyane qui sévit depuis des années".

Contacté par le journal France-Guyane, l'Elysée a reconnu "une erreur" et a évoqué une note interne qui "aurait dû être réactualisée" avant sa diffusion. Une autre liste de "conseils sanitaires" a été émise par le service médical du Palais présidentiel, et certaines des recommandations, comme celle de ne pas approcher les animaux, n'y figurent plus.

Vu du Royaume-Uni. Hugo Lloris, le "boss" français de Tottenham
On essaie de prendre le maximum de place, il y a le pied qui traîne et je la sors. Le titre du Mirror Sport résume bien sa performance: " Hugo Boss ".

Par contre, la "baignade en eau douce" est toujours "proscrite" dans cette nouvelle note de l'Elysée. Une information qui a fait réagir l'association des maires de Guyane: "Sommes-nous à ce point en danger pour déconseiller aux journalistes de se baigner dans nos criques?"

Venezuela: Constituyente juramentó a gobernadores chavistas
El exgobernador de Lara Henri Falcón fue el primer opositor en admitir su derrota. También exigió una auditoría completa del proceso electoral.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL