Le PS va licencier plus de la moitié de ses salariés

Dominique Dufresne
Octobre 17, 2017

Entre 50 et 70 personnes, soit au moins la moitié des salariés, devraient être concernées par une procédure de licenciement économique.

Star Wars : Le film Han Solo a enfin un titre officiel !
Le metteur en scène de Willow, Da Vinci Code ou encore Rush , en a profité pour annoncer la fin du tournage. Alden Ehrenreich , 28 ans, révélé en 2009 dans Tetro de Francis Ford Coppola, s'empare du rôle principal.

"La maire du XIVe arrondissement de Paris Carine Petit ainsi que trois de ses adjoints et un conseiller régional ont annoncé lundi qu'ils quittaient le Parti socialiste pour rejoindre le parti de Benoît Hamon, le M1717".

Crash d'un avion militaire à Madrid
Il a également déclaré que " l'armée de l'air étudie les causes de l'accident qui, pour l'instant, ne sont pas connues ". A chaque fois, un des occupants de l'appareil avait trouvé la mort dans l'accident.

" Nous étions 120 salariés".

Catalogne: l'arrestation de deux leaders indépendantistes ravive les tensions
Ces associations ont une très forte capacité de mobilisation et l'inculpation de leurs chefs risque d'envenimer encore la crise entre Madrid et la Barcelone.

"Le parti socialiste est totalement par terre, après ces années d'exercice du pouvoir et cette séquence électorale nationale", regrette auprès du HuffPost Anne Hidalgo, qui estime qu'il est nécessaire de "reconstruire cette maison" socialiste (vidéo en tête d'article). Il en reste donc une centaine. "La situation est explosive", déplore un cadre cité par le quotidien. "Soit une perte de 100 millions sur cinq ans ", souligne-t-il. Alors que l'appel à candidatures pour la vente du siège historique, rue de Solférino à Paris, est publié mercredi 18 octobre dans les journaux par l'étude notariale Chevreux, le PS va devoir aussi se séparer d'une partie de ses collaborateurs. M. Debat a rappelé que la déroute du PS lors des dernières élections allait faire passer son budget d'environ 28 millions par an en moyenne lors du précédent quinquennat à huit millions d'euros par an, soit un manque à gagner de cent millions d'euros sur la période. "On attache tout de même une certaine importance à l'éthique sociale et à la probité. Nous pensons que le Parti socialiste a perdu sa raison d'être, celle d'incarner une alternative au libéralisme et au conservatisme, celle de promouvoir l'unité de toute la gauche et le progrès social", expliquent-ils dans un communiqué. Mais tout le monde n'est pas du même avis.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL