Soupçons de détournements de fonds au Sénat : l'enquête édifiante d'"Envoyé spécial"

Dominique Dufresne
Octobre 13, 2017

Au total, ce seraient 8 millions d'euros entre 2002 et 2014 qui auraient été reversés à 117 sénateurs de droite. Hier soir, les équipes d'"Envoyé spécial" ont consacré un sujet à l'enquête sur des soupçons de détournements de fonds public au profit de sénateurs Les Républicains.

Élections à l'Unesco: la France sera opposée au Qatar au dernier tour
Ce sera une occasion inespérée pour voir, enfin, un arabe à la tête de cette prestigieuse organisation onusienne. Les États-Unis ont annoncé ce jeudi quitter l'Unesco.

Un des bénéficiaires de ces "chocolats du Sénat" est notamment mis à mal: Jean-Claude Gaudin. Lorsque le journaliste aborde directement le sujet avec lui, le politicien coupe court. Lorsque le journaliste de l'émission évoque ces systèmes de détournement, l'édile marseillais botte en touche: " Avant, peut-être, il y avait des habitudes, je les ai de toute manière arrêtés quand je suis devenu président de groupe", affirme-t-il. Vous n'avez pas honte de me dire ça? Sous l'autorité du président Larcher, tout a été clair, transparent. C'est un scandale! Le Sénat s'est toujours très bien comporté! Que d'autres fassent la même chose.

Stranger Things saison 2 : Eleven is back dans le trailer final !
Nous sommes en 1984 et les habitants de Hawkins se remettent à peine des horreurs du Demagordon et des secrets du Labo de Hawkins. Mais de nouvelles terreurs et de nouveaux mystères les attendent pour des épisodes annoncés comme plus dark et flippants.

Grâce aux témoignages de Michel Talgorn, ex-conseiller auprès du président du groupe UMP au Sénat, et François Thual, spécialiste de géopolitique qui a terminé sa carrière comme conseiller de Gérard Larcher, le président du Sénat, le reportage amène des faits tangibles. Envoyé Spécial révèle qu'en réalité, l'URS était au centre d'un schéma financier servant à détourner l'argent du ministère de l'Intérieur destiné au recrutement des attachés parlementaires des sénateurs.

Laurent Fabius au courant des activités de Lafarge avec Daesh ?
"Il faut aussi rechercher la responsabilité de l'Etat, si jamais l'Etat est aussi impliqué", a expliqué Marie-Laure Guislain, responsable de Sherpa.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL