Élections à l'Unesco: la France sera opposée au Qatar au dernier tour

Dominique Dufresne
Octobre 13, 2017

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, présent à Paris, "incite tous ses amis à voter pour la France", a déclaré à l'AFP un membre de la campagne de la candidate égyptienne, éliminée vendredi à l'issue d'un vote pour la départager de la Française Audrey Azoulay.

Les 58 pays membres du Conseil exécutif ne sont parvenus à désigner qu'un seul des deux finalistes, le Qatari Hamad bin Abdoulaziz Al-Kawari, qui a reçu 22 voix alors qu'une majorité de 30 était requise pour clore le processus.

Rugby : Perpignan se sépare de Sione Tau, suspendu deux ans pour dopage
Il était suspendu ce week-end et ne faisait donc pas partie du groupe qui jouera dimanche à Aurillac. Le troisième ligne Agenais (2013-2017) avait clamé son innocence.

La nouvelle DG de l'UNESCO, qui doit succéder à la Bulgare Irina Bokova après deux mandats de quatre ans à la tête de l'Organisation, devrait entrer en fonction le 15 novembre. En outre, il sillonne le monde depuis plus de deux années pour s'assurer le plus de voix, alors qu'Audrey Azoulay a déposé sa candidature in extrémis en mars dernier. Audrey Azoulay, 49 ans, a été élue vendredi soir directrice générale de l'Unesco face au Qatari Hamad Al-Kawari.

Les États-Unis ont annoncé ce jeudi quitter l'Unesco. Ce sera une occasion inespérée pour voir, enfin, un arabe à la tête de cette prestigieuse organisation onusienne.

Mark Streit soumis au ballotage par le Canadien
Les 30 autres formations de la Ligue nationale de hockey ont jusqu'à midi, vendredi, pour le réclamer. Il n'a pas été en mesure de récolter un point et il a conservé un différentiel de -2.

Durant son mandat de ministre de la Culture et de la Communication entre février 2016 et mai 2017, Mme Azoulay a notamment mis en place un plan d'action en faveur du patrimoine en danger dans les zones de conflit et œuvré pour l'organisation par la France et les Emirats Arabes Unis d'une conférence internationale sur le patrimoine culturel en péril en décembre 2016 à Abou Dhabi, avec le concours de l'UNESCO. Peu après cette déclaration, on a appris que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait ordonné au gouvernement de préparer la sortie de l'État hébreu de l'organisation.

Le scandale frappe aussi Airbus, Renault et PSA — Affaire Kobe Steel
Le groupe Kobe Steel a mandaté un cabinet juridique externe pour faire toute la lumière sur ces mauvaises pratiques. Parmi elles, on recense l'avionneur Airbus et les constructeurs d'automobiles français Renault et PSA .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL