Grippe : Sanofi veut augmenter sa production de vaccin

Elisee Touchard
Octobre 12, 2017

Pourtant, ce que Sanofi s'apprête à faire va justement à contre-courant de cette tendance qui suscite tant de critiques de la part des politiques, des médias et de l'opinion publique en général.

Sanofi a annoncé, jeudi 12 octobre 2017 investir 170 millions d'euros pour développer son site de Val-de-Reuil (Eure), spécialisé dans la production de vaccins. Avec ce nouveau bâtiment, Sanofi Pasteur va pouvoir produire en grande quantité son nouveau vaccin antigrippal quadrivalent: VaxigripTetra.

La Commission électorale de la RD Congo annonce l'élection présidentielle pour 2019
Une déclaration qui enterre définitivement l'accord entre le pouvoir et l'opposition du 31 décembre 2016. La rhétorique justificative est toujours la même pour tous les reports annoncés depuis décembre 2016.

Sanofi sort ses muscles à l'approche de la saison de la grippe.

Au total, 200 millions de doses sont produites chaque année par Sanofi au sein de ses quatre usines, en France, aux États-Unis, au Mexique et en Chine.

Wauquiez met Sens Commun en garde contre une alliance avec le FN
Par opposition, justement, à la ligne incarnée par Marion Maréchal-Le Pen avant son retrait de la vie politique, en juin 2017. Tout commence avec l'entretien que le président de Sens Commun Christophe Billan a accordé au nouveau mensuel L'Incorrect .

Situé à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Paris, le site de Val-de-Reuil, créé en 1973, est leader mondial dans la production de vaccins contre ce virus.

Les travaux devraient être achevés à la fin de l'année 2021, selon Sanofi, et la production pourrait donc démarrer dès le début de l'année 2022 dans la nouvelle unité.

Ben Affleck s'excuse pour des agissements inappropriés
C'est complètement inacceptable et je me demande ce que je peux faire pour être certain que ça n'arrive pas à d'autres. Il nous faut faire mieux pour protéger nos sœurs, amies, collègues et filles.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL