La reprise fragile de la croissance se confirme (FMI) — Afrique

Elisee Touchard
Octobre 10, 2017

Le Fonds monétaire international, qui a relevé ses prévisions de croissance de l'économie mondiale, appelle les responsables politiques à se saisir des " défis de long terme " afin de pérenniser cet élan.

Le rapport rendu public avant " les Réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale ", souligne que le redressement conjoncturel dans l'économie global se renforce et révise à 3,6% ses prévisions de croissance à l'échelle globale en 2017 et à 3,7% en 2018.

Les prévisions du FMI semblent confiantes en raison d'une accélération de la demande dans les pays avancés - sauf au Royaume-Uni où la consommation des ménages a été pénalisée par l'impact de la dépréciation de la livre sur leur revenu réel - et l'amélioration de la situation dans la plupart des grandes économies émergentes.

Rohingya : les camps de migrants au Bangladesh vus du ciel
Environ 2000 réfugiés continuent d'arriver chaque jour, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). L'accident a fait au moins douze morts, principalement des enfants, ont annoncé les autorités locales.

Certaines régions sont gratifiées de révisions encore plus franches, telles la zone euro, qui devrait progresser de 2,1 % en 2017 et 1,9 % en 2018 (soit 0,4 et 0,3 point de pourcentage en plus) ou la Chine, dont la croissance devrait atteindre 6,8 % cette année et 6,5 % la suivante (+ 0,2 et + 0,3 point de pourcentage par rapport à avril).

L'institution prévoit également une hausse du taux de chômage en 2017 et 2018.

Pour la France, le FMI ne change rien à ses attentes: 1,6% en 2017 puis 1,8% en 2018.

Greenpeace alarmiste sur la sécurité des centrales — Terrorisme
Mais, d'après l'organisation, les conclusions sont si inquiétantes que l'organisation préfère publier une version "allégée". Alerter l'opinion et les pouvoirs publics, pour faire réagir.

Parmi ceux qui s'annoncent les plus performants en 2017 figurent la Côte d'Ivoire (+7,6%), le Sénégal (+6,8%), l'Ethiopie (+8,5%) et la Tanzanie (+6,5%).

Le Nigeria, un des deux principaux pays pétroliers d'Afrique subsaharienne avec l'Angola, devrait péniblement sortir cette année de la récession qu'il a traversée en 2016 (-1,6%) à cause de la baisse des prix de l'or noir et des perturbations qui ont affecté sa production.

Espagne. La Catalogne non indépendantiste est sortie de son silence
L'impasse semble pour l'instant totale, alors que le gouvernement central de Mariano Rajoy écarte toute possibilité de médiation. Les séparatistes envisageaient une déclaration d'indépendance unilatérale au cours de cette séance.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL