Trump met fin à 20 ans de sanctions américaines — Soudan

Olivia Lacan
Octobre 7, 2017

Il a ajouté que cette décision allait de pair avec la solidarité égyptienne envers le Soudan et des efforts qu'elle a faits, y compris ses fréquents appels à lever les sanctions, sans parler des contacts qu'elle entretient avec les Etats-Unis à cet égard. Khartoum s'est réjoui de "la décision positive" du président américain Donald Trump.

"Les actions du gouvernement soudanais durant les neufs derniers mois montrent qu'il s'agit d'une coopération sérieuse avec les Etats-Unis et des mesures importantes destinées à faire cesser les conflits et à améliorer l'accès à l'aide humanitaire au Soudan", a affirmé dans un communiqué la porte-parole du Département d'Etat américain Heather Nauer.

Un match amical le 22 décembre — PSG
La piste d'un match amical juste avant la trêve hivernale se précise pour le Paris Saint-Germain. La saison dernière, le PSG était en Tunisie, alors que l'Algérie était une autre option.

Juste avant son départ, Barack Obama avait ouvert la voie en levant une partie des sanctions américaines contre le Soudan pour une période probatoire de six mois. A la fin de cette période, en juillet, Donald Trump s'était donné trois mois supplémentaires pour décider de lever ou non de manière permanente cet embargo. Retiré récemment de la liste des pays visés par le décret migratoire de Donald Trump, le Soudan de Omar Bachir se verra bientôt libéré des sanctions économiques de Washington, imposées au pays africain depuis 1997.

A l'aune de la fin de l'embargo américain, toutes les transactions bancaires internationales avec le Soudan seront désormais possibles. Le fondateur d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden a vécu à Khartoum entre 1992 et 1996.

Mélenchon poussé à la démission par Valls — Nouvelle-Calédonie
Pour Jean-Luc Mélenchon, cette accusation est " formulée dans les termes de l'extrême droite " et " confirme l'inaptitude du personnage à mesurer ses propos ".

Au fil des ans, les administrations américaines successives ont renforcé ces restrictions, accusant Khartoum de violations des droits de l'Homme, notamment dans le conflit meurtrier contre des rebelles au Darfour qui a fait 330.000 depuis 2003, selon l'ONU.

- Les citoyens américains pourront procéder à des importations et exportations auparavant interdites depuis et vers le Soudan. Khartoum demeure toutefois sur la liste noire américaine des Etats soutenant le terrorisme malgré les demandes répétées du Soudan de retrait de la liste au nom de sa coopération avec les renseignements américains dans la lutte contre le terrorisme. Khartoum fait à ce titre toujours l'objet de certaines sanctions, notamment sur les armes, ainsi que de sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Un footballeur ivoirien trouve la mort dans un braquage à Abidjan
L'ex-avant-centre de l'ASI d'Abengourou, ville située à l'Est du pays, n'a pas survécu à ses blessures. Voulant résister, l'un d'entre eux, a tiré sur lui et se sont échappés avec sa voiture.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL