L'Etat confirme la régionalisation du projet — Canal Seine-Nord

Olivia Lacan
Octobre 4, 2017

Oui, assure le ministre des comptes publics, Gérald Darmanin, et la ministre des transports, Elisabeth Borne, dans un entretien accordé au Courrier picard, mardi 3 octobre, où ils se targuent d'avoir trouvé un " compromis " avec les élus locaux. Gérald Darmanin évoque l'hypothèse d'une taxe sur l'immobilier de bureaux sur le modèle de la société du Grand Paris.

Ce canal, long de 107 kilomètres entre Compiègne (Oise) et Aubencheul-au-Bac (Nord), a vocation à être le maillon manquant entre la Seine et le réseau fluvial de l'Europe du Nord, pour le transport de marchandises entre les pays du Benelux et la région parisienne.

Bruxelles assigne l'Irlande devant la Cour de justice de l'UE — Affaire APPLE
Concernant les avantages fiscaux d'Amazon au Luxembourg: "Près des trois quarts des bénéfices du groupe américain n'étaient pas imposés".

Le volet financier de ce chantier, dont le coût est estimé à 4,5 milliards d'euros, est au coeur d'intenses tractations entre l'Etat et les collectivités locales depuis qu'Emmanuel Macron a annoncé, au début de l'été, un gel des grands projets d'infrastructures. Le deuxième a été résolu en confiant aux collectivités locales le soin d'avancer l'argent nécessaire pour démarrer les travaux en attendant les financements de l'État et de l'Union européenne, qui fonctionne "sur factures".

Pour faire redémarrer la machine, les collectivités locales (région et départements) ont décidé de reprendre le projet en main.

Raquel Garrido n'a pas payé ses cotisations retraite depuis six ans
D'après les informations de l'hebdomadaire satyrique, Le Canard Enchaîné , l'avocate n'aurait pas payé ses cotisations sociales depuis qu'elle est entrée au barreau, il y a six ans.

Malgré cette interview encourageante pour le projet, Xavier Bertrand a renouvelé son appel à Emmanuel Macron. "Je crois que la décision qui a été prise est la bonne". "C'est celle qui permet de manière crédible et soutenable entre l'ensemble des collectivités publiques de donner une visibilité à ce projet et d'avancer sachant que nous avons jusqu'à mars 2018 pour finaliser tous les détails".

A l'origine, le protocole financier conclu à l'automne 2016 prévoyait des enveloppes de 1,8 milliard d'euros de l'UE, dont 980 millions sur la période 2015-2020, d'un milliard d'euros de l'Etat sous forme de subventions et d'un milliard d'euros des collectivités territoriales, dont plus de 302 millions pour la région Hauts-de-France. "J'ai été porté à la tête du conseil de surveillance pour passer la surmultipliée sur ce dossier", a ajouté Xavier Bertrand qui succède à l'ancien député Rémi Pauvros (PS).

Le roi d'Espagne accuse les autorités régionales de "grande déloyauté" — Catalogne
Les images des coups de matraque assénés par les policiers et les gardes civils dimanche ont fait le tour du monde. Ce mardi, le roi d'Espagne Felipe VI a durement attaqué les dirigeants indépendantistes de la Catalogne.

Xavier Bertrand entend réunir la société de projet avant la fin du mois pour prendre les premières décisions - notamment des acquisitions qui étaient en panne, faute de gouvernance. "On aimerait entendre de la bouche du président de la République: " oui au canal ". "Je ne veux pas le retour de l'éco-taxe qui tuerait l'industrie logistique et le transport".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL