BNP Paribas visé par une enquête — Génocide rwandais

Dominique Dufresne
Septembre 25, 2017

Une information judiciaire a été ouverte en France le 22 août à l'encontre de BNP Paribas pour complicité de génocide, et crimes contre l'humanité au Rwanda, a-t-on appris ce lundi. "Une procédure qui fait suite à la plainte déposée fin juin par les associations Sherpa, Ibuka France et le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR), pour ces mêmes chefs, mais aussi pour complicité de crimes de guerre".

Les trois associations affirment que la BNP, devenue depuis BNP Paribas, a "autorisé en juin 1994 deux transferts de fonds du compte, que la Banque nationale du Rwanda (BNR) détenait chez elle, vers un compte de la banque suisse UBP" au nom de Willem Tertius Ehlers, un intermédiaire sud-africain "propriétaire à cette époque d'une société en courtage d'armes nommée Delta Aero".

De la prostitution dans la télé-réalité ? Le reportage choc de Jeremstar
Après la diffusion de l'interview, sur le plateau des Terriens du dimanche, Jeremstar a tenu à donner un indice sur cette mère maquerelle.

Les charges de "complicité de crimes de guerre" n'ont pas été retenues par le parquet de Paris.

Selon elles, ces transferts du 14 et du 16 juin, pour plus de 1,3 millions de dollars (1,14 millions d'euros), sont intervenus alors que l'ONU avait décrété depuis un mois un embargo sur les livraisons d'armes au Rwanda, où avait débuté le génocide des Tutsi qui fera 800 000 morts entre avril et juillet 1994. Le lendemain, M. Ehlers et le colonel Théoneste Bagosora, un militaire hutu considéré comme le théoricien du génocide des Tutsi, et depuis condamné par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), auraient conclu aux Seychelles une vente de 80 tonnes d'armes, qui auraient ensuite été acheminées à Gisenyi au Rwanda, via l'aéroport zaïrois de Goma, d'après les ONG. "Le groupe explique que le milieu bancaire avait une parfaite connaissance des exactions en cours au Rwanda (.)".

Ancien fiché S, il devient gardien de la paix
Malgré sa fiche S, il est recruté en tant qu'adjoint de sécurité, lui permettant de débuter sa carrière dans la police. En principe, être sous le coup d'une fiche S (tout en l'ignorant) n'est pas un obstacle administratif pour candidater.

Selon une source proche du dossier, citée par Reuters, le juge Alexandre Baillon, associé au pôle crimes contre l'humanité dirige cette affaire.

Une porte-parole de BNP Paribas, interrogée par Reuters, a minimisé cette nouvelle étape. "Cela ne constitue en aucun cas un développement nouveau", a-t-elle dit.

Grenoble : un footballeur de 5 ans meurt après un malaise cardiaque
Le jeune garçon, âgé de 5 ans, évoluait en catégorie U6 au sein de l'école de football . Sa famille était extrêmement proche du club. Terrible nouvelle qui endeuille notre club.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL