Windows : Bill Gates s'excuse pour la combinaison Ctrl + Alt + Suppr

Felicite Anouilh
Septembre 21, 2017

Dans l'univers des ordinateurs portables, il n'existe désormais que deux véritables systèmes concurrents pour le grand public: Windows et Mac. Bill Gates s'est aujourd'hui enfin expliqué sur cette combinaison somme toute laborieuse, qu'il aurait aimé avoir réunie dans une seule touche unique. Sans bien sûr renier nos frères linuxiens, ce sont bien ces deux plateformes qui ont les faveurs des utilisateurs au sens large.

Lappartient, nouveau boss de l'UCI
Parmi les critiques faites à Cookson revenait régulièrement celle d'avoir laissé les clés de la fédération à son administration. Il fut président de club (VS Rhuys), organisateur de course (GP de Plumelec), puis dirigeant national à 23 ans seulement.

"Nous aurions pu avoir un seul bouton", a reconnu le multimilliardaire américain. "Si je pouvais faire une petite mise à jour, ce serait celle-ci", a déclaré Bill Gates en ajoutant qu'il n'était pas possible de "revenir en arrière et changer les petites choses dans votre vie sans créer un risque pour d'autres choses". "Mais le gars qui a conçu le clavier IBM ne voulait pas nous donner un bouton unique", avait-il alors déploré au cours d'un événement organisé à l'université Harvard.

Maduro insiste en que "hay planes para asesinarlo" — VENEZUELA
En ese orden de ideas, recordó que este lunes se reunió con diferentes cancilleres de la región y se debatió situación en el país. Esta culpó directamente al presidente de la Asamblea Nacional, Julio Borges , de quererlo matar.

Blanquer demande "le retrait immédiat" d'un slogan du Medef jugé insultant
Ce mercredi, le syndicat de fonctionnaires FSU publie un communiqué intitulé "Le Medef n'a pas le droit d'insulter l'Ecole". Cette "blague nulle" de l'organisation patronale n'a pas du tout fait rire le ministre de l'Éducation nationale.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL