Google signe avec l'audiovisuel français

Felicite Anouilh
Septembre 21, 2017

Ce mardi 19 septembre, Google et les représentants de l'audiovisuel français ont signé un accord de lutte contre le piratage.

C'est au ministère de la culture que s'est signé, hier, un accord avec l'Association française de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle (ALPA) et Google, le propriétaire de la plateforme de partage de vidéos YouTube.

Un négationniste condamné à aller visiter Auschwitz
Laurent Louis a bénéficié, mercredi matin, d'une suspension du prononcé de la condamnation par la cour d'appel de Bruxelles . Laurent Louis devra ensuite diffuser ses rédactions sur sa page Facebook.

A l'aide du " Content ID " l'outil d'identification et de gestion des droits, donné par Youtube, le travail de l'ALPA sera plus facile à réaliser.

Le président de l'ALPA, Nicolas Seydoux, a déclaré que cet accord permettrait de démanteler avec succès le "mur d'incompréhension" qui caractérisait jusqu'alors les relations entre les ayants droits en France et le géant Internet américain. On apprend donc que la ministre de la Culture entend mettre en œuvre une série de mesures pour lutter contre le piratage en général et les sites contrefaisants en particulier, mais aussi pour promouvoir l'offre légale et inculquer aux jeunes enfants le respect du droit d'auteur.

Wall Street prête à ouvrir à l'équilibre avant la Fed
Le yen avance de 0,15% face au dollar en amont des décisions de politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ) attendues jeudi. Heineken chute de -3,81% après la cession d'un peu plus de 5% du capital par le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa).

"La lutte contre le piratage est le grand défi de ce début de siècle dans la sphère culturelle", a souligné la ministre. "Il faudra d'autres accords avec les ayants droit et les autres plateformes", ainsi qu'au niveau européen ".

13 millions d'internautes se sont adonnés au piratage en France en 2016, ce qui a représenté un manque à gagner de 1,35 milliard d'euros, selon une étude du cabinet EY publiée en février.

Bakou ou Madrid pour accueillir la finale 2019 ?
La finale de la Ligue des champions féminine, elle, se jouera à la Groupama Arena de Budapest. C'est officiel, la capitale de l'Espagne va accueillir la finale de la C1 en juin 2019. .

Google a signé des partenariats similaires sur les droits de l'audiovisuel en Espagne et de la musique en Allemagne, mais pas avec un organisme public tel que le CNC.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL