Le chef aveyronnais Sébastien Bras renonce à ses étoiles Michelin

Elisa Mosse
Septembre 20, 2017

Sébastien Bras, chef du restaurant 3 étoiles Le Suquet à Laguiole (Aveyron), a annoncé mercredi avoir demandé à ne plus figurer au guide Michelin dès l'édition 2018.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, mercredi 20 septembre, le fils de Michel Bras, fondateur de l'établissement en 1992, un des 27 trois étoilés français, explique avoir pris cette décision " en accord avec toute sa famille ".

A 46 ans, Sébastien Bras entend ainsi échapper à "la grande pression qu'occasionne inévitablement la distinction des 3 étoiles qui nous avait été attribuée en 1999" (.) "pour continuer sereinement, sans tension, à faire vivre notre Maison avec une cuisine, un accueil, un service qui sont l'expression de notre état d'esprit, de notre territoire". Le Suquet a été honoré d'une troisième étoile en 1999.

Rossi confiant suite à sa journée de test !
Le nonuple champion du monde avait été victime fin août d'un accident d'enduro lors d'un entraînement près de chez lui. En revanche, si ce n'est pas le cas, il laissera comme prévu sa place au Néerlandais Michael van der Mark.

"Peut-être que je vais perdre en notoriété, mais je l'accepte, je l'assume", assure-t-il, en promettant que le client ne devrait "pas voir la différence". Chaque assiette qui sort est susceptible d'être inspectée.

"Aujourd'hui, j'ai envie de proposer le meilleur en étant hors compétition". De son côté, le Michelin a déclaré " prendre acte " de sa demande et va "examiner " sa requête en précisant toutefois que le retrait ne serait "pas automatique ".

"Les équipes vont examiner la demande, nous allons réfléchir à ce que nous allons faire", indique-t-elle, faisant valoir que "le guide Michelin n'est pas fait pour les restaurateurs mais pour les clients, son indépendance réside aussi dans l'attribution des distinctions". "Je vais pouvoir me sentir libre, sans me demander si mes créations vont plaire ou non aux inspecteurs du Michelin", ajoute M. Bras. "Mais je n'ai pas cet esprit-là", tempère-t-il.

"La démocratie, ce n'est pas la rue" — Emmanuel Macron
L'accord de Paris sur le climat avant la décision des Etats-Unis sur un éventuel retrait. Ils détiendront probablement l'arme nucléaire.

Avant Sébastien Bras, d'autres chefs ont renoncé à la course aux étoiles.

La pression des grands chefs étoilés, souligne Claire Dorland-Clauzel, est "inhérente à l'excellence". En 2006, Antoine Westermann avait fait de même.

Mais la cuisine "n'est pas le seul domaine" concerné, "c'est vrai aussi pour les grands sportifs", souligne-t-elle.

Wauquiez met fin à son détachement du Conseil d'État
Laurent Wauquiez bénéficie en effet des droits à la retraite depuis treize ans pour un travail de deux mois seulement au Conseil d'Etat . "Dans le genre + cancer de l'assistanat + (une expression utilisée par M.

En Espagne, le chef Ferran Adria avait fermé son restaurant trois étoiles El Bulli en 2010, expliquant sa lassitude de travailler 15 heures par jour et son besoin de se ressourcer.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL