Dupont-Aignan va lancer une "plateforme participative" pour bâtir un programme

Dominique Dufresne
Septembre 17, 2017

"Le Front National ne gagnera pas seul", a-t-il insisté.

A plusieurs reprises, ces derniers jours sur des plateaux télévisés, il a décliné son nouveau mantra, celui de la nécessité d'une "recomposition politique" pour éviter que la droite soit "éternellement minoritaire" face à Emmanuel Macron. Ce que craint Nicolas Dupont-Agnan c'est de laisser " la France dans le duo infernal entre Macron et Mélenchon ". Encore "très fier" de sa démarche d'entre-deux tours vis-à-vis du FN, il en impute l'essentiel de l'échec à sa partenaire de la présidentielle, Marine Le Pen.

Échange musclé entre une habitante de Saint-Martin et Emmanuel Macron — Irma
Ils auraient évoqué " un lit de camp pour dormir ", ainsi qu'"une toilette faite à l'aide d'un seau" , raconte la radio. Franceinfo revient sur cette polémique qui touche, une nouvelle fois, la communication du chef de l'Etat.

Au Cirque d'Hiver, quelques signaux de cette ouverture: s'exprimeront à la tribune Jean-Frédéric Poisson, patron du Parti chrétien-démocrate, mais aussi Julien Rochedy, ancien président du Front national de la jeunesse. Selon lui, "pour réussir, nous devons relever deux défis: bâtir un programme commun à l'écoute des Français puis convaincre une large majorité d'électeurs de se rassembler pour reprendre leur destin en main". Le but, jouer un rôle prépondérant dans la recomposition de la droite compte-tenu de son positionnement central entre le FN et les Républicains.

" Il ne s'agit pas de 'renouer' avec Marine Le Pen: je n'ai jamais été fâché " avec la président du Front national que Nicolas Dupong-Aignan avait soutenue lors du second tour de la présidentielle 2017.

Une enquête ouverte après la disparition d'un garçon de 10 ans — Loire
Un garçon de 10 ans, qui vit à Pouilly-sous-Charlieu, près de Roanne, n'a plus donné signe de vie depuis vendredi 15 septembre. Selon France Bleu, ce serait la première fois que l'enfant agit ainsi, après cinq ans en famille d'accueil.

"Dupont-Aignan sait que ce n'est pas en faisant grossir DLF que se trouve la solution. Il a montré qu'il était capable de risquer sa peau politique" avec son alliance avec Marine Le Pen, salue l'un de ses interlocuteurs à droite de la droite. Une alliance inédite qui lui avait valu de nombreuses critiques jusqu'à l'intérieur même de sa formation politique.

Candidat à l'élection présidentielle, le député de l'Essonne affirme avoir enregistré 3 000 adhésions à son mouvement cet été, qui en compterait aujourd'hui 17 000. L'écueil, pourtant, est grand: Laurent Wauquiez, favori pour la présidence des Républicains qui se jouera en décembre, aussi bien que les ténors frontistes, excluent régulièrement de travailler les uns avec les autres. "Quant au FN, il y a beaucoup de débats chez eux pour évoluer", souligne Nicolas Dupont-Aignan.

Harry Dean Stanton s'est éteint à 91 ans
Avec ses pommettes saillantes et ses yeux cernés, on le cantonne aux rôles de sales types ou de pauvres hères. En 1984, il reçoit la palme d'or au Festival de Cannes pour son interprétation dans le film de Wim Wenders.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL