Les indépendantistes lancent leur campagne pour le OUI — Référendum en Catalogne

Dominique Dufresne
Septembre 16, 2017

En effet, le parlement de la Catalogne a adopté mercredi la loi portant organisation du référendum indépendantiste prévu le 1er octobre dans cette région, même si le gouvernement espagnol considère comme illégale cette consultation suspendue par la Cour constitutionnelle. Au milieu de ce bras de fer, les mairies se retrouvent contraintes de se positionner.

À l'occasion de la traditionnelle Diada, à Barcelone, de nombreux slogans rappelaient l'échéance du référendum d'autodétermination.

Cette loi a été adoptée grâce aux 72 voix des députés des partis séparatistes Junts pel Sí (Ensemble pour le oui) et Candidature d'unité populaire (CUP), en l'absence des députés des partis de l'opposition, Ciuadadanos, le Parti populaire catalan (PPC) et le Parti socialiste catalan (PSC), qui ont quitté leurs sièges en protestation contre la démarche adoptée durant le débat et le vote de ce texte. Le parlement catalan avait voté en 2010 l'abolition définitive des corridas dans la région, mais l'interdiction a été levée en 2016 par la Cour constitutionnelle.

A Saint-Martin, Macron a dormi dans un vrai lit
Et qu'il a bel et bien été question de "lit de camp". Ça en devient presque indécent. Elle vient s'ajouter à celle sur la gestion de la crise post ouragan Irma .

Certains ont été victimes de menaces, plusieurs ont reçu des injures ("Vieille merde", "On va vous mettre une raclée"), quand d'autres ont vu les murs de leur mairie taggés, relève notamment la Vanguardia, dans son édition du 13 septembre.

Ils étaient plus d'une centaine de milliers et la Diada, jour de la fête de Catalogne, s'est transformée en grand rallye en faveur de la sécession. Pour la maire, "les indépendantistes doivent prendre en charge l'organisation de leur scrutin dans leurs propres locaux: lycées, centres de santé ou maisons de retraite", précise-t-elle.

Reste que la situation des quelque 674 maires qui ont accepté d'ouvrir leurs salles municipales pour le scrutin n'est pas plus sereine. "Près d'un million de personnes de tous âges, selon la police municipale - 350 000 selon la délégation du gouvernement espagnol -, ont défilé dans les rues de Barcelone", relate Le Monde. Le procureur général de l'État les a cités à comparaître. 'Qu'ils nous arrêtent!'Au cas où un maire ne répondrait pas, le parquet demande même d'"ordonner son arrestation" pour qu'il soit amené au parquet "dans les plus brefs délais".

Russian Federation calls USA ban on Kaspersky products 'regrettable'
CEO and cofounder Eugene Kaspersky was educated at a KGB-backed school and previously served at the intelligence organization. It is understood that Kaspersky now has the opportunity to submit a written response to address the allegations.

Loin de reculer, les maires indépendantistes semblent au contraire bien décidés à braver la justice. "J'ai beaucoup de travail et je ne peux pas m'occuper de ces bêtises".

Tinc molta feina i no puc estar per aquestes tonteries. "Ce sont déjà plus de 750 maires (sur 948) qui nous soutiennent" et "plus de 47.000 volontaires", a ajouté le vice-président, Oriol Junqueras, professeur d'histoire et dirigeant de la Gauche républicaine indépendantiste. "Quand plus de 700 maires sont poursuivis par la justice, ce ne sont pas les maires qui ont un problème, c'est la justice", a déclaré Miquel Buch, maire de Premià de Mar (28.000 habitants) et membre du PDeCAT (conservateur et indépendantiste)"Qu'ils nous arrêtent!" Une " transition courte " selon Carles Puigdemont.

Darmanin ferme les guichets pour les évadés fiscaux
Darmanin a ensuite évoqué l'évolution des moyens pour détecter et punir la fraude fiscale. Et de prévenir: "Nous n'allons plus nous contenter de simples déclarations".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL