Un "plan sinistre" de Boko Haram déjoué — Nigeria

Dominique Dufresne
Septembre 13, 2017

"Selon Tony Opuiyo, porte-parole de l'Agence nationale de renseignement, le Department of State Services (DSS), les insurgés prévoyaient des " attaques armées " et des " attaques-suicide à l'explosif ".

Appartenant à la faction Abu Mus'ab al-Barnawi, le terroriste est aussi impliqué dans l'attaque contre la mosquée de Kano, en novembre 2014, qui a tué au moins 120 personnes.

Ligue 1. Les maillots mal orthographiés envoyés à Montpelier aux États-Unis
Le maire de Montpellier et Laurent Nicollin, le président du club de foot annoncent qu'ils vont être offerts à la ville de Montpelier dans le Vermont.

Les services de sécurité nigérians affirment avoir arrêté Husseini Mai-Tangaran, le 31 août, dans la ville de Kano.

Mais, si ces annonces des autorités s'avéraient confirmées, elles témoigneraient que les combattants islamistes reprennent confiance dans leurs capacités militaires.

Au tour de tvOS, l'OS de l'Apple TV de leaker
Vincent de Lavaissiere est rédacteur chez IGN France, gamer à plein temps, et dealeur de beats à ses heures perdues sur Twitter . Le nouveau boitier utilise un processeur A10x , le même que pour l'iPad Pro , permettant des possibilités multipliées par 2.

Cette fois-ci, les attaques de Boko Haram devaient cibler sept Etats de la moitié nord du Nigeria.

L'insurrection des jihadistes de Boko Haram, affiliés à l'organisation Etat islamique, a fait au total plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés, dont beaucoup s'entassent dans des camps, victimes d'insécurité alimentaire et de maladies comme le choléra et le paludisme. Ce camp, proche de la frontière avec le Cameroun, abrite près de 80 000 personnes.

Un voleur frappé et poignardé par des passants — Paris
La police, arrivée sur place, a prodigué les premiers soins à la victime avant de la transférer à l'hôpital. Ils l'ont finalement attrapé et roué de coups avant de le poignarder et de prendre la fuite.

Au cours d'attaques distinctes, mercredi et jeudi, des membres de Boko Haram ont tué huit personnes dans des raids contre des villages agricoles dans les environs de Maiduguri, fief historique des jihadistes, selon des habitants et des miliciens.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL