L'association Women in Games France veut lever les barrières

Elisa Mosse
Septembre 13, 2017

Les femmes sont nombreuses à jouer dans le jeu vidéo, mais cette diversité ne se reflète pas dans les entreprises du secteur. Pourtant, ces dernières restent encore peu représentées dans l'industrie et les formations. Tels sont les constats qui ont poussé́ à la création de l'initiative Women in Games France.

Bottas prolonge avec Mercedes
J'ai été très impressionné par la mentalité, le dévouement et l'esprit de corps au sein de l'équipe. Valtteri Bottas n'a rejoint Mercedes qu'en janvier, après la retraite surprise de Nico Rosberg.

Aujourd'hui vient d'être officiellement créée Women in Games France, une association visant à promouvoir la mixité dans l'industrie du jeu vidéo en France.

Macron attendu à St Martin dévasté par Irma
Des centaines de milliers d'habitants de la Floride se sont réfugiés dans des abris ou ont pris la route pour fuir vers le nord. Depuis le passage de l'ouragan, les manifestations de solidarité à l'encontre de Saint-Martin et Saint-Barthélémy s'enchaînent.

La première initiative de l'association consiste à rassembler les femmes de l'industrie prêtes à partager leur expertise à l'occasion d'événements, de tables rondes ou d'entretiens. "On nous demande souvent de parler des femmes dans les jeux vidéo, mais quand il s'agit de discuter d'autre chose, on ne nous invite jamais", déplorait Abigaïl Goudjo, chef de projet localisation chez Ubisoft, lors d'une conférence sur le sujet l'an passé durant le salon Paris Games Week. Toutes les professionnelles volontaires peuvent en faire partie. "Nous appelons les femmes du jeu à se mobiliser et à se rendre plus visibles pour à leur tour inspirer les jeunes", écrivent-elles dans le communiqué de presse de lancement de l'association. Elle est dirigée par Audrey Leprince, cofondatrice du studio The Game Bakers (Squids, Furi), et codirigée par Julie Chalmette, directrice générale de Bethesda France (The Elder Scrolls, Doom, Fallout...) et présidente du syndicat des éditeurs de jeu vidéo, le SELL.

La centrale de Belleville-sur-Loire sous surveillance renforcée — Nucléaire
Des problèmes se posent également sur les systèmes d'alimentation de secours des générateurs de vapeur et certains groupes électrogènes.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL