Dieselgate. PSA rattrapé par la répression des fraudes

Elisee Touchard
Septembre 9, 2017

De son côté, le constructeur a publié un communiqué dans la journée d'hier, où il "dément toute stratégie frauduleuse et réaffirme avec force la pertinence de ses choix technologiques".

"Les véhicules "étaient équipés d'un calculateur de contrôle moteur qui permettait d'activer exclusivement le mode LowNox pendant le test d'homologation" et majoritairement le mode LowCO2 en condition de vie client".

Vidéo : Le premier but de Mbappé avec le PSG !
Passé de l'AS Monaco au PSG fin août, Kylian Mbappé était aussi dans le viseur du Real Madrid et de Manchester City. Mbappé - Cavani - Neymar , le trio a montré toutes les promesses de son association dès son premier match.

Le journal Le Monde s'est procuré le procès-verbal d'infraction de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), concernant le dieselgate et PSA. La vanne EGR s'activerait surtout durant les tests d'homologation.

Selon "Le Monde ", un document saisi lors des perquisitions menées chez PSA explique que les moteurs étaient paramétrés selon deux modes de fonctionnement: un mode "LowNox " qui "abaisse les Nox mais augmente la consommation et réduit le brio [reprise] du véhicule " et un mode "LowCO2 " qui "réduit la consommation, favorise le brio mais augmente de manière significative les NOx ". Le groupe risque une amende de 5 milliards d'euros, selon Le Monde, soit 10% de la moyenne de son chiffre d'affaires sur les exercices 2013, 2014 et 2015. Dans un communiqué le constructeur "s'indigne de la transmission d'informations à des tiers sans qu'il ait eu de son côté accès au dossier transmis par la DGCCRF au parquet".

Onze attentats déjoués depuis le début de l'année en France
Ils devraient passer 4368 agents en 2018, soit une hausse de 1200 fonctionnaires. Le suspect a été interpellé au cours d'une opération de la DGSI.

Comme pour Volkswagen, mais aussi Renault et Fiat-Chrysler, l'accusation concerne les émissions de NOx (oxyde d'azote), gaz particulièrement nocif pour l'homme, qui auraient été truquées dans le but de passer avec succès les tests d'homologation. Selon lui les réglages de ses moteurs visent à privilégier la réduction des oxydes d'azote (NOx) en ville et la réduction des émissions de CO2 sur route.

Révélation de l'affaire du logiciel tricheur présent sur les moteurs HDi du groupe PSA. En clair, le dispositif faisait en sorte que le système de dépollution s'active beaucoup plus lors des tests qu'en conduite réelle. Pour autant, il faudrait au moins deux ans pour qu'ils épongent une amende de 5 milliards d'euros, à supposer que la marque conserve sa dynamique face au scandale. PSA a dit en outre se réserver "le droit de porter plainte pour violation du secret de l'instruction et des obligations de confidentialité des autorités". Le rapport met en cause trois anciens patrons du constructeur, Jean-Martin Folz, Christian Streiff et Philippe Varin, comme responsables présumés en tant que personnes physiques.

Piratage d'Equifax : les données de 143 millions d'Américains ont été volées
Ces opérations ont eu lieu le 2 aout, soit trois jours seulement après que la société ait appris l'existence de la brèche. Selon des documents financiers, trois hauts cadres de l'entreprise, dont le directeur financier, ont vendu des titres.

Actuel patron du groupe, Carlos Tavares serait cité en tant que représentant légal de la personne morale PSA.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL