Jean-Louis Trintignant face au cancer

Elisa Mosse
Septembre 7, 2017

Jean-Louis Trintignant est un mythe du cinéma français. Interrogé sur l'ensemble de son parcours dans le 7e art par le magazine Première, le père de Marie Trintignant en a profité pour révéler sans aucune gêne le mal qui le ronge: "Avant j'avais peur du cancer". Plus maintenant, j'en ai un! Il ne donne pas de précisions mais ajoute, non sans humour: "Quand je signe des autographes, comme je ne vois plus grand-chose, c'est difficile mais bon... je signe 'Jean-Louis Trintignant' et je précise en dessous 'à la fin de sa vie'".

Pékin "proteste vigoureusement" auprès de Séoul — Bouclier américain Thaad
Les protestataires s'attachaient avec des chaînes aux véhicules miliaires ou déclenchaient des bagarres avec les policiers. Des militants pacifistes sud-coréens protestent contre l'installation du bouclier antimissile américain Thaad.

"Je devrais m'arrêter, mais je ne veux pas, confiait-il lors du dernier Festival de Cannes, où "Happy End", son prochain film sous la direction du réalisateur Michael Haneke (avec lequel il a déjà travaillé sur "Amour"), était en compétition, Les moments les plus heureux de ma vie, c'est quand je travaille". Alors. maintenant". Ce n'est pas la première fois que Jean-Louis Trintignant évoque la mort avec un tel détachement, en 2013 au micro d' Europe 1 il avait déclaré: "Je trouve que c'est normal de mourir, j'ai dépassé l'âge. Il a notamment joué aux côtés de Brigitte Bardot, dans "Et Dieu créa la femme", de Roger Vadim, ou encore d'Anouk Aimée dans "Un homme et une femme" de Claude Lelouch et figure au générique de plus de 120 films.

Insolite : le camembert est montpelliérain et le bleu toulonnais ?
Joint par Le HuffPost , Whole Foods explique: "Nos magasins présentent actuellement des vins et des fromages provenant de France". Une carte erronée des fromages français a été distribuée dans plusieurs magasins d'alimentation américains.

"J'aurais pu arrêter ma vie à ce moment-là", avait-t-il dit.

Nokia compte supprimer près de 600 emplois en France d'ici 2019
Son exercice 2017 s'annonce tout aussi compliqué, avec une perte nette cumulée dépassant 900 millions d'euros sur le premier semestre.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL