Messe à la Sagrada Familia, dans un pays en deuil — Espagne

Dominique Dufresne
Août 20, 2017

Tirés de leurs douces vacances en famille à Majorque par l'horreur, le roi Felipe VI et la reine Letizia d'Espagne sont revenus dans la péninsule ibérique pour faire bloc avec leurs compatriotes et adopter le cri de ralliement du peuple espagnol face à la barbarie terroriste: "Nous n'avons pas peur". Toute la classe politique espagnole assistait à la cérémonie, à commencer par le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy, assis, protocole oblige, à côté du président de la Catalogne Carles Puigdemont avec qui les différends se multiplient depuis des mois autour de ses projets indépendantistes. Au troisième et dernier jour de deuil national après les attentats de Barcelone et Cambrils, la capitale catalane a rendu hommage, dimanche 20 août dans la basilique de la Sagrada Família, aux victimes de ces deux attaques sanglantes.

Bien que le ministre espagnol de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido ait annoncé que la cellule était 'démantelée', la police recherche toujours un Marocain de 22 ans. Ses cinq occupants ont été abattus par la police. D'après certains medias locaux, la Sagrada Familia était l'une des cibles de la cellule démantelée par la police catalane.

L'enquête en cours n'a pas permis d'établir si plus d'une personne avait péri dans l'explosion qui s'est produite mercredi dans une maison d'Alcanar, une localité située au sud de Barcelone.

Un coût de la vie en hausse — Rentrée universitaire
Le prix des abonnements bondit de 1,5% cette année, un étudiant déboursant en moyenne 267 euros par an. Le syndicat souhaiterait voir appliquée cette mesure dans toutes les villes universitaires de France.

Les enquêteurs estiment que c'est dans cette résidence que les terroristes présumés préparaient des attaques de grande ampleur, plusieurs dizaines de bonbonnes de gaz ayant été retrouvées sur place.

Abdelbaki As Satty, un imam de la petite ville de Ripoll, au pied des Pyrénées dans cette même province de Gérone, apparaît de plus en plus comme l'un des protagonistes de la macabre fuite en avant qui a tué 14 personnes.

La police a perquisitionné son domicile à Ripoll samedi matin, a indiqué à l'AFP son colocataire qui ne donne que son prénom, Nourddem. Toujours d'après les médias, Abdelbaki As Satty avait déjà fait de la prison pour des délits mineurs.

Spanish Authorities Continue Hunt For Suspects In Attacks
News reports said Lopardo was an Italian who had immigrated to Argentina in 1950 and was visiting Barcelona . Oukabir was killed by police in a separate attack in the Catalan town of Cambrils early Friday.

Selon El Pais et El Mundo, citant des sources de la lutte antiterroriste, il aurait fréquenté en prison, dont il est sorti en janvier 2012, des détenus en lien avec les attentats islamistes de mars 2004 qui avaient causé la mort de 191 personnes dans des trains de banlieue à Madrid.

Cet explosif est prisé des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui a revendiqué les attentats, car il se fabrique avec des ingrédients facilement disponibles dans le commerce.

Plusieurs morts après une manifestation — Togo
Cette manifestation a la particularité d'être organisée de manière simultanée au Togo et à l'extérieur du pays. Aucune source officielle n'a confirmé le bilan.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL