Un tweet de Donald Trump fait perdre 4,9 milliards d'euros à Amazon

Elisee Touchard
Août 17, 2017

Donald Trump a à nouveau critiqué Amazon.com sur le sujet des impôts et de l'emploi et accusé le groupe de distribution américain de faire du tort aux municipalités américaines et d'être la cause de suppression d'emplois. Le président américain accuse l'entreprise de tuer le petit commerce avec des tarifs ultra agressifs que les magasins physiques ne peuvent supporter. "Des villages, des villes partout aux États-Unis souffrent - beaucoup d'emplois sont détruits".

Il est vrai que le secteur de la vente au détail est directement touché par la concurrence d'Internet.

Trump légitime-t-il les suprématistes blancs ?
L'élue afro-américaine poursuit: "Le président voit le soutien de la population s'effriter et se recroqueville sur sa base". Vous aviez un groupe d'un côté qui était agressif. "De l'autre côté, vous aviez aussi un groupe qui était très violent ".

Le président américain n'a pas étayé ces accusations, envoyées via Twitter. Ils entendaient ainsi protester contre sa réaction après les violences samedi à Charlottesville (Virginie, est) et sa condamnation jugée trop tiède de l'extrême droite. Suite à cette campagne que le président Trump avait tweeté à de nombreuses reprises pour critiquer le journal ainsi que son propriétaire, usant déjà à l'époque de l'expression "fake news", expression qu'il utilisait il y a encore quelques semaines pour parler du "Amazon Washington Post".

Mais il avait néanmoins regretté dans un message posté avant la nouvelle déclaration présidentielle sur le site de Wal-Mart que M. Trump n'ait pas initialement "saisi l'opportunité cruciale de rassembler notre pays en rejetant sans équivoque les actions horribles des suprémacistes blancs".

Allemagne : des voleurs s'emparent de 20 tonnes de
Même qu'il y avait également des Ferrero ValParaiso dans la cargaison, selon un porte-parole de la police. Ce pot d'1 kg de Nutella va bientôt être dégusté dans le bureau londonien de Mashable.

Donald Trump s'en est encore pris à l'entreprise de l'un des hommes les plus riches du globe, Jeff Bezos, mercredi, sur Twitter.

Il avait ironisé pendant la campagne en émettant l'idée de se débarrasser de M. Trump en lui réservant une place dans la fusée d'une autre de ses sociétés, Blue Origin.

France: légère baisse du taux de chômage au deuxième trimestre
Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Leurs taux de chômage ont baissé de 0,3 point sur le trimestre, pour s'établir respectivement à 6,3 % et à 8,4 % en métropole.

Le groupe, qui mène une politique d'investissements tout azimut, a annoncé pour le deuxième trimestre un bénéfice net de 197 millions de dollars (près de -75% sur un an) mais un chiffre d'affaires en hausse de près de 25% à 38 milliards de dollars. M. Trump est en 544e position avec 3,5 milliards de dollars.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL