Les propos de Trump renforcent la légitimité du régime nord-coréen

Dominique Dufresne
Августа 13, 2017

La Corée du Nord "doit cesser son comportement provocateur et porté à l'escalade", a déclaré samedi la Maison Blanche après un entretien téléphonique du président Donald Trump avec son homologue chinois Xi Jinping.

Au cours d'une communication téléphonique samedi matin (heure locale, vendredi soir heure américaine), M. Xi a appelé les parties à la "retenue" et à "persister dans la direction générale du dialogue, des négociations et d'un règlement politique", a indiqué la télévision d'Etat chinoise CCTV.

Le régime nord-coréen a de son côté accusé le président des Etats-Unis de conduire la péninsule coréenne au bord d'une guerre nucléaire.

Sur fond de relations déjà tendues entre Washington et Pyongyang, Donald Trump a affirmé être prêt à réagir aux actions imprudentes de la Corée du Nord.

Les États-Unis sont prêts à emprunter la voie militaire dans le dossier nord-coréen si le pays asiatique "agit imprudemment", a annoncé le Président américain, tout en espérant que le dirigeant nord-coréen choisirait une autre option. "Je pense qu'elles peuvent devenir encore meilleures", a-t-il ajouté.

Читайте также: Charles Aznavour va bientôt recevoir son étoile à Hollywood

Nouvelle déclaration dans l'escalade verbale entre Kim Jong-un et Donald Trump. Or les prochains exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington, durant lesquels les tensions sur la péninsule coréenne tendent à s'aggraver, commencent autour du 21 août.

"Il est clairement temps pour toutes les parties de se concentrer sur les moyens de faire baisser les tensions", a averti Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres. Le président américain tente de rassurer ses alliés sans écarter l'éventualité d'une "mauvaise solution" au conflit.

Un responsable de la Maison Blanche a indiqué qu'il ne fallait pas voir dans les propos de Donald Trump le signe d'une action militaire imminente.

Joseph Bermudez, un expert de la Défense nord-coréenne et des renseignements, a posté des photographies sur le site de surveillance "38 North" - de l'Institut États-Unis/Corée de l'université Johns Hopkins - qui, selon lui, pourraient montrer des préparatifs pour un essai de missile mer-sol balistique (SLBM).

Le Pentagone dispose actuellement de 28'500 soldats au sud du 38ème parallèle: armée de l'air, armée de terre, infanterie de marine (les fameux Marines) et, bien sûr, la marine. Pour protéger le terrain des missiles à moyenne portée de Kim Jong-Un, les États-Unis ont déployé un bouclier antimissile, le THAAD, qui peut intercepter les lanceurs à haute altitude.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article