Trump dénonce la "haine" au rassemblement d'extrême droite à Charlottesville

Dominique Dufresne
Août 12, 2017

Le gouverneur de l'Etat américain de Virginie a appelé dès le 11 août les habitants à éviter de se rendre sur les lieux du rassemblement, pour lequel la Garde nationale a été mobilisée face aux risques de débordements.

20h37: "On marchait dans la rue quand une voiture, une berline noire ou grise, nous a foncé dessus, elle a percuté tout le monde". Une fille au sol a été mutilée.

De violentes échauffourées ont éclaté samedi 12 août entre militants antiracistes et groupuscules de l'extrême droite américaine réunis à Charlottesville, en Virginie.

Deux ados se filment en train d'enfermer un bébé dans un frigo
A son retour, elle ne s'est doutée de rien car les jeunes filles s'étaient (heureusement) empressées de reprendre l'enfant. La maman, traumatisée par ce qu'il s'est passé, a juré ne plus jamais confier sa fille à quelqu'un d'autre.

Dans un air chargé en gaz lacrymogène, les heurts opposant manifestants de la droite radicale et contre-manifestants se sont multipliés avant même le début prévu du rassemblement, avec des rixes, des jets de projectiles, des échanges de coups de bâton, selon une journaliste de l'AFP sur place.

"Nous devons TOUS nous unir et condamner tout ce qui représente la haine. Puis elle a reculé et nous a encore heurtés", a relaté à l'AFP un témoin. La voiture responsable de la collision repart alors vivement en marche arrière, au milieu des manifestants paniqués. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit une voiture de couleur sombre percuter violemment un autre véhicule par l'arrière, qui lui-même rentre dans une troisième voiture devant lui.

Des membres de milices d'extrême droite s'étaient positionnés en tenue paramilitaire, fusil semi-automatique en bandoulière. Les forces de l'ordre ont reçu la consigne de disperser les manifestants.

VIDÉO | Filmé en flagrant délit de "dab": un chanteur saoudien arrêté
Pour les autorités, ce geste ferait allusion à la consommation ou l'abus de drogue, ce qui justifie son interdiction. L'objet du délit n'est pas cette fois une mini-jupe mais un "mouvement de danse" populaire: le dab .

Les groupes de la droite radicale et identitaire américaine présents, dont le Ku Klux Klan et des néo-nazis, entendaient dénoncer de façon unitaire le projet de Charlottesville de déboulonner dans ce jardin municipal la statue d'un général sudiste favorable à l'esclavagisme. "Il n'y a pas de place pour ce genre de violence en Amérique", avait déclaré le président Donald Trump après les affrontements survenus plus tôt. "La violence n'engendre rien de positif".

Le Southern Poverty Law Center (SPLC), une organisation à but non lucratif qui publie chaque année une liste des "groupes de haine" aux Etats-Unis, a qualifié le rassemblement de "plus grand rassemblement haineux depuis des décennies", ajoutant qu'il pourrait constituer "un point culminant pour la frange de l'extrême droite haineuse". D'autres arboraient des symboles nazis. Le 8 juillet dernier, quelques dizaines de membres du Ku Klux Klan s'étaient déjà rassemblés dans cette ville paisible et pittoresque, mais ils avaient été très largement surpassés en nombre par les manifestants antiracistes.

Sur Twitter, Donald Trump a dénoncé la haine qui s'exprime à travers ce rassemblement et ces violences.

Des températures en baisse à partir de ce vendredi — Tunisie
Des orages et des pluies isolés intéresseront les régions ouest durant l'après-midi. Les vents souffleront de 15 à 30 km/heure près des côtes et la mer sera agitée.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL