Près des deux tiers des Français insatisfaits par l'action d'Emmanuel Macron

Dominique Dufresne
Août 12, 2017

Or, selon une enquête de l'Ifop, seulement 36 % des Français sont satisfaits du début de son quinquennat, contre 46 % pour François Hollande à la même période de son mandat en 2012. "(.) Les bénéfices de l'élection présidentielle et des législatives, de la recomposition politique avec la nomination de personnalités de droite au gouvernement ou la création du groupe à l'Assemblée, du positionnement politique du président de la République, se sont évaporés". Il y a trois semaines, le Président perdait déjà dix points dans note baromètre Ifop-JDD sur la popularité de l'exécutif. "Emmanuel Macron, c'est moi!" a-t-il même reconnu peu de temps après son élection, le 7 mai dernier.

Fipronil, des œufs contaminés ont bien été commercialisés en France
Deux centres d'emballages dans le Nord et dans la Somme ont reçu des oeufs contenant du Fipronil en provenance des Pays-Bas et de Belgique .

Les Français sceptiques: Emmanuel Macron est moins populaire que François Hollande. Cent jours après son élection, près de deux tiers des personnes interrogées (64%) se disent mécontentes du chef de l'État, dont 19% "très mécontentes", selon un sondage Ifop, publié vendredi 11 juillet pour Le Figaro.

VIDÉO | Filmé en flagrant délit de "dab": un chanteur saoudien arrêté
Pour les autorités, ce geste ferait allusion à la consommation ou l'abus de drogue, ce qui justifie son interdiction. L'objet du délit n'est pas cette fois une mini-jupe mais un "mouvement de danse" populaire: le dab .

Cent jours après - le 15 août - la suspicion est donc désormais de mise et seules 23% des personnes interrogées considèrent que les choses sont en train de changer "plutôt en bien" en France, contre 39% qui sont d'un avis contraire et 38% pour qui "elles ne changent pas". Si 45% estiment que le chef de l'Etat tient ses engagements, 55% pensent à rebours.

Rohani présente un cabinet sans grand changement
Des députés réformateurs ont affirmé que plusieurs d'entre eux pourraient ne pas obtenir la confiance du Parlement. Il y a encore quelques semaines, elle avait affirmé espérer "deux ou trois ministres femmes".

Le vote de la loi de moralisation de la vie publique satisfait 55% des Français interrogés, le projet de réforme du Code du travail, seulement 31%. Sur l'ensemble des autres sujets, ils sont en revanche une majorité à ne pas lui faire confiance, pour "lutter efficacement contre le terrorisme" (35% confiance, 50% pas confiance), "faire reculer le chômage" (30%, contre 56%) ou "lutter efficacement contre l'immigration clandestine" (23%, contre 60%).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL