Nicolas Maduro veut discuter avec Donald Trump — Venezuela

Dominique Dufresne
Août 12, 2017

Cette assemblée doit réécrire la Constitution actuellement en vigueur qui date de 1999 et est considérée par le président qui l'a initiée comme la seule solution pour mettre fin à la crise politique et sociale qui secoue le pays.

'Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible option militaire si nécessaire', a-t-il affirmé, sans autre précision. "Le Venezuela ne peut être sanctionné par rien ni par personne", avait alors immédiatement réagi le ministre des Affaires étrangères vénézuélien Jorge Arreaza, selon lequel les États-Unis "se ridiculisent devant le monde entier".

Des porcs génétiquement modifiés pour donner leurs organes aux humains
Les travaux George Church and Luhan Yang ont été publiés dans la revue scientifique Science Mag . Les porcs sont déjà utilisés dans la xénotransplantation de valves cardiaques ou de pancréas.

"Le peuple souffre et des gens meurent". Appelé à donner des précisions sur cette annonce, le président américain est resté évasif: "Nous n'en parlons, mais une option militaire est assurément une voie que nous pourrions suivre". "S'il est autant intéressé par le Venezuela, je suis là, je suis le chef de ce qui l'intéresse", a-t-il lancé lors d'un discours devant la nouvelle et très critiquée assemblée constituante.

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a dit reconnaître jeudi l'Assemblée nationale constituante (ANC) comme l'institution la plus puissante du pays, promettant de se conformer à toutes les décisions prises par le nouveau corps législatif.

Ubisoft s'installe à Stockholm
Evidemment le studio recrute et a pour objectif de constituer une équipe de 100 personnes d'ici 2 ans. En effet, le géant français compte poser ses valises en Suède et plus particulièrement à Stockholm .

"En tant que chef de l'Etat, je me soumets aux pouvoirs de cette assemblée constituante".

"Cette assemblée a eu une naissance violente", a déclaré jeudi Nicolas Maduro, avant de promettre que les manifestants violents seraient incarcérés, déclenchant une ovation des députés. Le président vénézuélien a dit souhaiter une conversation avec Donald Trump à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 20 septembre prochain.

Départ de feu à Port-de-Bouc — Bouches-du-Rhône
Le feu est toujours en évolution, de nombreux points sensibles sont directement menacés. Un PC a été activé au centre de secours de Port de Bouc , chemin des termes.

Tout en disant souhaiter avoir des relations 'normales' avec les Etats-Unis, il a averti M. Trump que son pays répondrait 'avec les armes à la main' à une éventuelle agression. "Le Venezuela ne se rendra jamais (.) devrait savoir l'empire américain", a ajouté le président socialiste. Les 545 membres qui la composent ont en effet été élus le 30 juillet dernier lors d'un scrutin qualifié de "farce" par les opposants à Maduro.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL