15 pays de l'UE et la Suisse touchés — Oeufs contaminés

Olivia Lacan
Août 12, 2017

La Belgique a déploré mercredi le manque d'informations venant des Pays-Bas dans le scandale des oeufs contaminés, reprochant à ce pays de ne pas avoir informé plus rapidement ses voisins européens malgré la découverte dès novembre 2016 d'un insecticide dans des oeufs.

Selon la Commission européenne, des fermes sont toujours "bloquées" dans quatre pays où "on a confirmé la présence de l'utilisation illégale de ce produit": la Belgique et les Pays-Bas, d'où est partie la crise, ainsi que l'Allemagne et la France.

Ce scandale alimentaire fait l'objet d'enquêtes pénales en Belgique et aux Pays-Bas, où des perquisitions ont eu lieu jeudi.

En Belgique, 11 perquisitions ont été menées "dans tout le pays" dans le cadre de l'enquête qui cible désormais 26 personnes et entreprises suspectes, selon le parquet d'Anvers (nord).

Des milliers d'œufs contaminés mis en vente chez Leader Price en France
L'exposition répétée au fipronil n'a pas non plus montré d'effets préoccupants, seulement des signes locaux bénins. La concentration maximale de fipronil observée dans ces échantillons s'élève à 0,175 mg/kg de muscle.

En cause, l'utilisation du fipronil, un antiparasitaire pourtant strictement banni dans les élevages de poules, par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. "Mais il n'y avait aucune indication que du fipronil s'était retrouvé dans les œufs à ce moment-là", a-t-elle ajouté pour expliquer pourquoi les autorités n'avaient pas procédé à des contrôles dès fin 2016. Les faibles concentrations mesurées dans les oeufs contaminés rendent toutefois le risque d'empoisonnement très faible. D'autres pays européens tels que l'Autriche, Pologne, Portugal, Bulgarie et Roumanie ont indiqué procéder à des analyses, bien qu'aucun œuf directement importé dans ces pays ne soit contaminé, selon les agences de sécurité alimentaire.

Le scandale avait démarré de façon retentissante la semaine dernière par le retrait de millions d'œufs des supermarchés allemands et néerlandais. Le lanceur d'alerte qui serait à l'origine du renseignement, Nick Hermsen, a enfoncé le clou vendredi, racontant aux médias belges qu'il avait alors nommément désigné les deux entreprises aujourd'hui soupçonnées d'être à l'origine de la fraude: le distributeur de produits sanitaires belge Poultry-Vision et la firme de désinsectisation ChickFriend. Autre enquête aux Pays-Bas: Chickfriend aurait pour sa part acheté délibérement ce produit en sachant ce qu'il contenait.

Malgré son interdiction par l'Union européenne sur les animaux destinés à la consommation, une entreprise belge l'aurait mélangé à un produit désinfectant bio. Le Royaume-Uni, qui avait jusque-là affirmé n'être que marginalement touché, a annoncé jeudi que 700.000 oeufs contaminés avaient été importés pour être utilisés dans la fabrication de produits alimentaires.

En grande quantité, il est considéré comme " modérément toxique " pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), présentant notamment un danger pour les reins, le foie et la thyroïde.

Israël. Décès de l'homme le plus vieux du monde
Il survit à la Première Guerre mondiale et vit à Lodz, en Pologne nouvellement indépendante, jusqu'à l'invasion nazie en 1939. L'homme le plus âgé du monde, un rescapé de la Shoah vivant en Israël , est mort vendredi à Haifa (nord), à l'âge de 114 ans.

Quels sont les risques pour la santé du consommateur? .

Des manifestants devant une exploitation avicole, à Witteveen aux Pays-Bas, le lundi 7 août 2017.

Couramment utilisé dans les produits vétérinaires contre les poux, les tiques et les acariens des animaux de compagnie, le fipronil est un insecticide n'est pas autorisé dans le traitement des animaux destinés à la consommation. À haute dose, le fipronil peut provoquer des troubles neurologiques et des vomissements.

Nice rate son test face à Troyes (1-2)
Et y est parvenu, dix minutes plus tard, sur un penalty consécutif à une faute d'Oswaldo Vizcarrondo sur Lees-Melou. Nice et Lyon ont connu une première journée à l'opposée, tout comme l'impression laissée par leur dernière saison.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL