Des porcs génétiquement modifiés pour donner leurs organes aux humains

Olivia Lacan
Августа 11, 2017

Les porcs sont déjà utilisés dans la xénotransplantation de valves cardiaques ou de pancréas.

Si ces greffes se limitent pour le moment à ces deux organes, c'est parce que le porc est susceptible d'être porteur de virus très dangereux pour l'être humain.

Les travaux George Church and Luhan Yang ont été publiés dans la revue scientifique Science Mag. Une équipe scientifique est parvenue à modifier génétiquement des porcelets afin que leurs organes soient compatibles pour des transplantations sur l'homme.

Читайте также: La rétrocompatibilité des jeux Halo sur Xbox One, Microsoft travail toujours dessus

Les premières greffes dans 2 ans?

Leur but est de continuer les modifications de l'ADN de cochons pour leur faire développer des organes encore plus proches de ceux de l'être humain afin de réduire le risque de rejet en cas de greffe.

Cette avancée révolutionnaire pourrait permettre de greffer des cœurs, foies, poumons et autres organes vitaux en les prélevant sur des porcs plutôt que sur des donneurs humains, en nombre insuffisant.

Cette avancée est présentée comme une solution à la pénurie de dons d'organes alors qu'aux Etats-Unis, chaque jour, près de 22 personnes meurent en attente d'un organe vital.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article