Attaque de Levallois-Perret: le portrait du suspect interpellé diffusé

Olivia Lacan
Août 11, 2017

Prépositionnée dans une rue en impasse sur un côté de la place de Verdun à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) qui est essentiellement piétonne, sauf les voies d'accès aux immeubles, une BMW a foncé sur un groupe de militaires de l'opération Sentinelle, ce mercredi 9 août vers 8 heures. Les soldats sortaient de l'immeuble où ils sont hébergés. L'homme a été blessé par balle.

Son emploi serait "stable et déclaré".

Une hausse de 4% en 2016, notamment dans les résidences principales — Cambriolages
En avril dernier, même l'appartement de Bernard Cazeneuve avait été cambriolé malgré la sécurité qui l'entourait. "Les stakhanovistes de l'effraction sévissent avec gourmandise", écrit " Le Figaro " ce vendredi matin.

La BRI a intercepté sur l'A16 un véhicule correspondant à la description de celui qui a percuté des militaires de l'opération Sentinelle, mercredi matin, à Levallois-Perret. Le véhicule à l'origine de l'attaque a ensuite pris la fuite.

Suite à son interpellation musclée sur l'autoroute A16, Hamou B. a dû être emmené à l'hôpital pour soigner ses blessures.

La production augmente, soutenue par la Libye et l'Arabie saoudite — Pétrole
Mais l'Arabie Saoudite, l'un des chefs de file du cartel, a aussi vu la sienne progresser modestement de 31.800 barils par jour. Ensemble, ces trois pays appellent l'organisation à accroître la production de pétrole.

Selon les informations du Parisien, la voiture a été repérée grâce à ses plaques d'immatriculation et un autocollant qui correspondaient au véhicule utilisé à Levallois. Le papier d'identité répond au nom d'Hamou B., né en 1980. Inconnu des services de police, il a uniquement été contrôlé en 2009 alors qu'il ne possédait pas ses documents administratifs.

L'homme, hospitalisé en psychiatrie mais qui était en permission de sortie, a dit pendant sa garde à vue vouloir "commettre un attentat contre un militaire". De nationalité algérienne, il était titulaire d'une carte de séjour et travaillait à la fois comme manutentionnaire dans une enseigne alimentaire et comme chauffeur de VTC. Six soldats du 35 régiment d'infanterie de Belfort sont blessés. Les enregistrements des caméras de surveillance devraient aider à préciser cette piste.

SC Bastia : Le groupe de repreneurs jette l'éponge
Des chiffres dévoilées ce jeudi matin dans les colonnes de Corse-Matin. Les repreneurs du Sporting Club de Bastia se sont retirés. La folle descente aux enfers de Bastia se poursuit.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL